« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

08/12/2018 - 17:10
Assassinat des militaires et policiers
Assassinat des militaires et policiers
Le silence complice des Ong’s

06 décembre 2017

Malgré les tueries des forces de défense et de sécurité, les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’Homme se murent dans un silence assourdissant qui confirme l’existence d’un complot ourdi contre le Cameroun.

Aux yeux de ces organisations, la vie des policiers et militaires camerounais ne vaut certainement pas celle des terroristes. Sinon comment comprendre que depuis que de vaillants soldats et policiers sont atrocement tués dans les deux régions anglophones du pays par des sécessionnistes, ces structures généralement très loquaces, demeurent absolument muettes face à ces drames qui laissent des familles tout entières à jamais orphelines et dans l’émoi. Elles qui ces dernières années, ont ouvertement pris fait et cause pour les terroristes de Boko Haram et des sécessionnistes, en dépit de leurs nombreux crimes, demeurent étrangement muettes.  

 

Malgré ces agressions inhumaines de leurs protégés les sécessionnistes, Amnesty International, Human Rigths Watch et leurs suppôts du Cameroun, confirment par leur attitude, que leur action au Cameroun n’a pour seul but que de brocarder et salir le régime. On s’était déjà en effet étonné que ces Ong’s accusent systématiquement les militaires camerounais qui défendent les populations face aux terroristes de Boko Haram qui les tuent, violent et pillent allégrement. Leur cynisme est plus cruel en ce moment où des familles et le gouvernement pleurent et déplorent la perte de quatre militaires, quatre gendarmes et deux policiers, coupables d’avoir tout simplement voulu préserver la paix et le calme. Les maques sont définitivement tombés et on comprend que cette haine viscérale contre Paul Biya et son régime est telle que tous les moyens sont bons pour les déstabiliser. 

Le chef de l’Etat, Paul Biya, ayant depuis la fin de la semaine dernière décidé de mettre hors d’état de nuire ces terroristes, ces organisations vont certainement retrouver la voix pour dénoncer de supposées exécutions sommaires et exactions des forces de défense et de sécurité camerounaises. Et pourtant et conformément à la nature du régime de Yaoundé, les forces de défense et de sécurité camerounaises ont toujours fait preuve de professionnalisme sur le terrain. Mais comment résonner ou alors neutraliser autrement un adversaire passablement drogué et décidé à verser du sang coûte que coûte ?

 

En attendant la réponse de « Amnésie International » et des autres sur cette attitude équivoque, le Cameroun à l’initiative de son chef, a décidé de prendre ses responsabilités pour ramener la paix et la sérénité au Sud-ouest, au Nord-ouest et dans tout le reste du pays. et comme avec Boko Haram, la riposte sera terrible. La sécurité des hommes et des biens étant sacrée pour le président Paul Biya, il est fort à parier qu’il y aura de la casse ces jours dans les rangs des agresseurs et de leurs « sponsors » qui n’auront d’autre choix que de disparaître ou de se faire éliminer. Il s’agit d’une mission régalienne pour tout Etat qui se respecte. Certains ont d’ailleurs déjà commencé à en faire les frais.  

Claude Mpogué


Articles similaires

28 novembre 2012

L’hôpital de jour qui s’occupe du suivi et de la prise en charge des personnes vivant avec le Vih/Sida, à l’hôpital central de Yaoundé, assoit progressivement sa notoriété.

22 novembre 2012

Footballeur émérite des années 80, capitaine emblématique des Lions Indomptables du Cameroun,  du Canon de Yaoundé qu’il dirigea pendant près de dix-neuf ans et qui su faire la transition entre le foot et la politique a définitivement quitté ce monde le 15 novembre 2012. L’Action revient sur l’ambiance qui a régné à son domicile, à la mairie et à la permanence du Rdpc de Nkolndongo ce jour fatidique.

27 juin 2012

The acquisition of stores that have been constructed at the Mokolo market remain a hurdle for most vendors who say the prices are quite huge for what they have to sell.

27 juin 2012

La décision préfectorale de fermeture de ce marché a fait couler beaucoup d’encre et de salive et pourtant tout le monde sait qu’il s’agit d’une mesure salutaire.

27 juin 2012

Le mardi 26 juin 2012, à deux jours de l’ouverture de la plate-forme commerciale de Mokolo, l’ambiance est peu ordinaire : boutiques fermées,  exceptés quelques kiosques du Pmuc, circulation fluide depuis le lieu dit sapeur Mokolo, jusqu’à la lisière avec le quartier Madagascar ainsi que sur d’autres routes qui ceinturent ce marché.

Unes du Journal L'Action

L'Action 1062
L'Action 952
L'Action 912
L'ACTION 841
L'Action 1121

Newsletter Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!