« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

16/11/2018 - 01:01
Douala en effervescence
Douala en effervescence

31 août 2011

Les pluies intermittentes sont tombées dans la ville de Douala Vendredi
dernier comme pour assainir la capitale économique de ses eaux
stagnantes, vectrices de nombreuses maladies hydriques et arroser dans
le même ordre, l’annonce de la convocation du troisième congrès
ordinaire du RDPC prévu du 15 au 16 Septembre 2011.

Dans une ville majoritairement acquise aujourd’hui au Rdpc, l’on a enregistré les explosions de joie et des réactions de satisfactions intenses. On pouvait d’ailleurs fort opportunément  l’observer  dans toutes les six sections du Wouri où l’appréhension a cédé la place au soulagement. Pour le coordonnateur des activités du parti dans le Wouri, l’honorable Thomas Tobbo Eyoum, membre du bureau politique, « L’annonce du congrès par le président national, S.E excellence Paul Biya est une grande nouvelle que tous les habitants de Douala sans exception, ont accueilli avec joie. Le RDPC est le parti dominant. Tout le monde s’intéresse à son évolution interne. Maintenant que le doute est levé sur la date du congrès, les Camerounais auront une oreille attentive sur les décisions qui vont en découler ».


En réalité, beaucoup de personnes à Douala, ville frondeuse par excellence, doutaient de la tenue d’un congrès ordinaire du RDPC, malgré les assurances du secrétaire général du parti, René Sadi. Tout ce ramdam était alimenté par les partis d’opposition majoritairement basés à Douala. Leurs programmes se résument désormais dans cette ville côtière au noircissement du parti au pouvoir sans jamais présenter un projet alternatif convaincant. Par contre, de l’avis de nombreux militants, l’attente de la convocation du congrès n’a jamais été une préoccupation réelle. L’intensification des inscriptions sur les listes électorales est restée l’unique cheval de batail des militants et sympathisants du RDPC dans le Wouri. Les avis recueillis à la base indiquent clairement que depuis l’annonce de la tenue de ce congrès, les inscriptions sont passées à la vitesse supérieure. Toutes les sections continuent sereinement de ratisser large et comptent le faire jusqu’à la dernière minute. C’est le cas de Armande Din Bell, présidente de la section OFRDPC de Wouri I qui a réuni toutes ses militantes dimanche le 28 août 2011 à la maison du parti de Bonanjo pour leur expliquer  une fois de plus, les bien-fondés d’une inscription sur les listes électorales et leur demander de voter pour le président Paul Biya, candidat naturel du RDPC. Quant à la section RDPC de Wouri III dirigée par Manga Zang, la convocation du congrès ordinaire par le président de la République marque le début du compte à rebours. « Pour un parti politique comme le nôtre qui assure le pouvoir de l’Etat avec brio, l’on peut légitimement revendiquer une maturité certaine dans la gestion des hommes et des affaires publiques par le président de la République, Paul Biya, qui doit logiquement continuer son œuvre de grandes ambitions au sommet de l’Etat », a-t-il indiqué. A Wouri IV, c’est la même verve militante. Suzanne Ikoko, présidente de la section OFRDPC affirme avoir accueilli cette nouvelle avec joie. « L’annonce de la convocation du troisième congrès ordinaire de notre parti par le président national interpelle toutes mes militantes à rester résolument au travail jusqu’au jour où le président va convoquer le corps électoral. Nous allons continuer à nous réunir pour dynamiser plus que par le passé nos activités sur le terrain », a-t-elle conclu.


Articles similaires

14 décembre 2017

Le président de la République a activement  pris part aux travaux du sommet sur le changement climatique dénommé « One Planet Summit », qui s’est tenu dans la capitale française le mardi 12 décembre 2017.

29 novembre 2017

Le président de la République participe au 5ème sommet entre les deux organisations inter-étatiques qu’abrite la capitale ivoirienne les 29 et 30 novembre 2017.

19 mai 2016

Le chef de l’Etat l’a rappelé mardi, à l’ouverture de la conférence économique internationale de Yaoundé (une première !), l’objectif du Cameroun est d’atteindre l’émergence à l’horizon 2035. C’est  « une cause nationale ».

19 mai 2016

Même si le Cameroun mise beaucoup sur les financements étrangers pour booster son économie, les nationaux sont également appelés à participer à cette mouvance.

07 novembre 2014

Le spectacle organisé à l’occasion de la célébration des 32 ans du Renouveau au palais des Congrès a été un grand moment d’hommage à un grand bâtisseur dont le règne rime avec efficience et prospérité.