« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

20/10/2017 - 02:26
Election présidentielle
Election présidentielle
Pour le Centre, c’est Paul Biya

18 février 2016

Militantes, militants, forces vives, élites et populations des dix départements de la région se sont retrouvés cet-après midi à l’esplanade de l’hôtel de ville à Yaoundé au cours d’un meeting de soutien et d’appel à une candidature du président Paul Biya à la prochaine élection présidentielle.

Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central, témoin privilégié du vaste rassemblement de ce mardi après-midi à Yaoundé a des raisons d’être fier de la mobilisation du Rdpc, comme un seul homme derrière son chef, le président Paul Biya. Car en fait, les mots seuls ne suffisent pas pour décrire la ferveur, l’enthousiasme, l’engagement des populations, militantes et militants des 70 sections  du Rassemblement démocratique du peuple camerounais de la région du Centre derrière l’homme de leur choix ; un choix de cœur et de raison, Paul Biya. L’appel du Centre, formalisé ce mardi à Yaoundé, sous la coordination de l’honorable Jean Bernard Ndongo Essomba, coordonateur de la délégation permanente du Rdpc pour le Centre aura été, à en croire le président de la section hôte du Rdpc du Mfoundi I « un véritable cri du cœur,  une invitation formelle » que les militantes et les militants du Centre adressent à leur champion, Paul Biya qu’ils prient de bien vouloir poursuivre sa course en tête du peloton, de garder son rythme pour écraser toutes les velléités de la secte islamiste Boko Haram et concrétiser ainsi, son programme des grandes Réalisations. Paul Biya, a dit Jean Marie Abouna, est, comme disent les anglo-saxons, « The right man at the right place ».  Le nouveau président  de la section Rdpc du Mfoundi I renverra d’ailleurs les « apprentis donneurs de leçons de démocratie » à leurs études : « Si tu n’aimes pas le lion, reconnais au moins sa puissance », dira-t-il sous un tonnerre d’applaudissements, avant d’ajouter : « Si tu n’aimes pas le lièvre, apprécie au moins sa vitesse ».
De toutes les façons, pour les militants du Rdpc dans la région du Centre, on n’a rien à cirer des jérémiades de ceux qui ne veulent pas voir le candidat Paul Biya en lice, parce que « le croissement de la grenouille n’empêche pas l’éléphant de boire ». Pour le Centre donc, « Paul Biya est le meilleur choix ». C’est la raison pour laquelle l’ombre de feu Basile Emah à travers ses propos qui sont encore d’une brûlante actualité est restée permanente tout au long de ce meeting. « Nous du Centre, disait alors le patriarche il y a quelques années dans des circonstances similaires, nous sommes des hommes de parole, nous n’avons qu’une parole, nous vous donnons notre parole ».

Un pacte de sang
Jean Bernard Ndongo Essomba emboitera le pas en précisant  l’objet de l’immense mobilisation : un appel des filles et des fils de la région au président Paul Biya, un renouvellement de l’engagement des populations d’ici qui demandent à leur champion de bien vouloir accepter de poursuivre la réalisation des nombreux projets entamés, un engament de la région à assurer à Son Excellence Paul Biya, « une victoire éclatante et sans bavure ».  Enfin, le Centre prie le président Paul Biya de bien vouloir accepter de venir lancer sa campagne électorale sur ses terres.
Bihong-bi Nsoga, le président de la section Ojrdpc du Nyong et Kelle Centre, au nom des jeunes, invitera  « l’homme qui a placé les problèmes des jeunes au cœur des politiques publiques », à poursuivre son œuvre à la tête de l’Etat. Et de s’interroger : « Va-t-on laisser ainsi tomber un président qui se bat pour la jeunesse du pays ? » La réponse de la foule a été évidemment NON !
Il ne manquait plus que la voix des femmes qui ont rappelé à ceux qui l’auraient oublié, que « ce que femme veut, Dieu le veut ». Par la voix de leur représentante, présidente de la section Ofrdpc dans la Mefou et Afamba, Mme Mbezele a  rappelé que « les femmes de l’Ofrdpc en général, et celles du Centre en particulier ont signé un pacte de sang avec le président Paul Biya », un pacte qu’il leur est impossible de remettre en cause. C’est pourquoi, ont-elle chanté en chœur : « Nous voulons Paul Biya, c’est le seul qu’il nous faut au Cameroun ».

Union sacrée
Comme les femmes, Jean Baptiste Béléoken, au nom des hommes du Rdpc est venu confirmer à l’intention de qui voulait l’entendre, le « soutien indéfectible et loyal », ce « soutien jamais pris à défaut des populations du Centre ». Il a appelé à une « union sacrée autour du candidat Paul Biya, afin de lui garantir, le moment venu, un véritable plébiscite ».
Les chefs traditionnels ont aussi apporté leur onction à  ce choix. Prenant la mesure des enjeux du moment, il s ont confirmé la puissance du « pacte d’amour, de loyauté et de fidélité avec l’homme du 6 novembre 1982 », d’autant qu’il a su remplir la mission à lui confiée non seulement par les populations de la région du Centre, mais aussi par tous les Camerounais : le Cameroun est un pays de paix, de stabilité et des libertés plurielles ; un pays de tolérance et de fraternité qui tient en main les leviers de son avenir et de son développement. Pour les gardiens de la tradition donc, l’appel à une candidature du président Paul Biya est un appel de cœur, de raison, de fierté et de responsabilité, « Nous sommes derrière vous », ont-ils conclu.
La motion de soutien, de déférence et d’appel à candidature adressée au président Paul Biya et présentée par l’honorable Hilarion Etong, premier vice-président de l’Assemblée nationale est un tout. Les  populations de la région y saluent la grande vision du président Paul Biya, les grandes avancées en matière des libertés et de démocratie, la sagesse, l’efficacité et la maestria avec laquelle il a conduit le pays, en dépit des menaces endogènes et exogènes… Pour tout cela, la région du Centre dans son ensemble, se tient comme un seul homme et demande au président Paul Biya de se présenter à l’élection présidentielle, « quelle que soit la date ». Un appel qui a été solennellement remis au gouverneur de la région, pour transmission à l’illustre destinataire.


Articles similaires

23 juillet 2014

Décidément, certains compatriotes installés outre mer ne savent plus quel bout prendre pour faire basculer le Cameroun dans le chaos.

11 juin 2014

The Head of State of Cameroon was on Friday June, 2014 awarded a prize by the Pan African Lawyers Union (PALU) for his prime role in the peaceful resolution of the Bakassi peninsula crisis.

16 avril 2014

Curtains closed on the first session of the year last week, after seven bills debated and adopted, among other activities of the two chambers. 

02 avril 2014

Ils ont effectué une tournée pour dire merci aux populations qui ont plébiscité les listes du parti au pouvoir lors des élections couplées du 30 septembre 2013.

02 avril 2014

Le chef de l’Etat est arrivé mardi 1er avril dans la capitale belge. Il y prend part, dès ce matin, aux travaux du 4ème sommet Afrique-Union européenne qui porte sur le thème : « Investir dans les personnes, pour la prospérité et pour la paix ».

La Campagne Electorale

Spécial 20 Ans de L'Action

Unes du Journal L'Action

L'Action 1107
L'Action 1012
L'ACTION 817
L'Action 957
L'Action 967

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!