« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

14/12/2017 - 17:19
Fête du travail 2017
Fête du travail 2017
Dans le calme et la sérénité

04 mai 2017

Le Cameroun s’est joint au reste de la communauté internationale pour célébrer le 1er mai dernier, la 131e édition de la fête dédiée aux travailleurs.

À Yaoundé comme dans le reste du territoire national, cette 131e fête internationale du travail, s’est déroulée selon un rituel, réglé comme sur du papier à musique.  L’arrivée au boulevard du 20 mai du ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, a donné le ton des manifestations. Accueilli par les corps constitués de la région du Centre avec en tête le gouverneur Naseri Paul Béa, le chef du département ministériel en charge du Travail et de la Sécurité sociale s’est installé dans la loge d’honneur, avant l’exécution de l’hymne national.

Trois discours ont ponctué la cérémonie de cette fête qui s’est déroulée sur le thème « Dialogue social, croissance économique et cohésion nationale ». Donnant le coup d’envoi des allocutions, Gilbert Ndzana Olongo porte- parole de la Confédération des syndicats indépendants du Cameroun (Csic), a fustigé la manipulation et la récupération des revendications corporatistes sous fond de fédéralisme et de sécessionnisme dans le cadre de la crise dite anglophone. « Nous disons stop à la manipulation ! Non à la récupération de nos revendications ! L’unité du Cameroun et la forme de l’État sont non négociables », a-t-il clamé d’une voix forte. André Seme Seme président confédéral de l’Union des syndicats libres du Cameroun (Uslc) a pour sa part souligné que « Le thème de cette 131e édition consolide les options que les syndicats nationaux ont toujours défendu ». De ces discours, on a également noté des revendications. Il s’est agi entre autres, du réajustement sans délai des pensions de retraite à 40%, de la revalorisation du Smic à 60.000f, de l’harmonisation du départ à la retraite et de la révision du Code du travail.Dans son discours de circonstance, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale a tout d’abord fait le bilan des promesses de son département ministériel lors du 1er mai 2016. « Une nouvelle et dynamique inspection du travail s’est enclenchée. Le forum international sur la retraite dans la zone Cipres s’est tenu à Yaoundé et a été un grand succès. Dans le domaine de la sécurité sociale, le gouvernement a avancé dans les études en cours, en particulier en ce qui concerne l’assurance maladie universelle. Le premier ministre chef du gouvernement ayant mis en place une commission sous la co-présidence du ministère de la Santé publique et celui du Travail et de la sécurité sociale dont vous serez certainement bientôt informés », a-t-il précisé. En rapport avec le thème de cette 131e fête, Grégoire Owona a poursuivi son propos en soulignant que « Le Cameroun, sous la très haute impulsion du président Paul Biya, a opté de manière irréversible et déterminée pour la promotion du dialogue social. Il appartient à chacune des composantes sociales de jouer clairement sa partition ». S’agissant de la grande marche des travailleurs, ce sont les organisations syndicales qui ont ouvert le bal. Ont suivi, les Sociétés, les Assurances, les Banques les Micro- finances entres autres. C’est au total plus d’un milliers de travailleurs qui ont battu le pavé au boulevard du 20 mai avec entrain et vivacité. C’est le ministère du Travail et de la Sécurité sociale qui a clôturé cette grande parade.

Philippe Ganfeh


Articles similaires

14 décembre 2017

Si le rire  est le propre de l’homme, alors mieux vaut rire du spectacle que nous offrent depuis quelques jours  nos députés à l’assemblée  nationale. 

14 décembre 2017

Connectez-vous ! Connectez-vous !Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une version rebaptisée de la célèbre tragédie de William Shakespeare « Roméo et Juliette ». 

06 décembre 2017

Malgré les tueries des forces de défense et de sécurité, les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’Homme se murent dans un silence assourdissant qui confirme l’existence d’un complot ourdi contre le Cameroun.

06 décembre 2017

En réponse aux actes terroristes perpétrés par des activistes sécessionnistes, le chef de l’État a prescrit des mesures fortes et urgentes pour le retour à la paix dans ces deux régions.

04 octobre 2017

Partis politiques de la majorité présidentielle et de l’opposition ont tenu à apporter du leur dans la dénonciation des actes de division ourdis par les ennemis de la nation.

La Campagne Electorale

Spécial 20 Ans de L'Action

Unes du Journal L'Action

L'Action 852
L'Action 898
L'Action 1111
L'Action 811
L'Action 1048

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!