« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

21/03/2019 - 03:44
Kribi
Kribi
En direct avec Paul Biya

24 octobre 2011

La proclamation des résultats du scrutin du 09 octobre 2011 a été suivie par des milliers de militantes, militants et sympathisants du Rdpc de tout le département de l’Océan réunis dans la ville balnéaire aux côtés du chef de l’Etat du Cameroun. 

Le fait rentrera dans les anales de l’histoire du département de l’Océan. Paul Biya, candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, chef de l’Etat, suit pour la première fois, les résultats du scrutin de l’élection présidentielle hors de Yaoundé. Après plusieurs jours d’un séjour reposant avec son épouse Chantal dans la cité balnéaire. Un évènement qui a poussé les responsables locaux du parti à mettre sur pied une organisation spéciale. Très tôt ce 20 octobre 2011, plusieurs heures avant que ne commence la proclamation des résultats, la permanence du Rdpc de Kribi est pleine à craquer. Un plein d’œuf qui est géré grâce au projecteur qui permet à l’assistance de vivre en direct les cérémonies de la Cour suprême. Des cris et des youyous s’élèvent à chaque fois que le 1er président de cette instance, Alexis Dipanda Mouelle,  avance les chiffres qui donnent le candidat du Rdpc vainqueur de la circonscription concernée. Ces cris et youyous vont bientôt céder le pas aux chansons en l’honneur du promoteur des grandes réalisations. Le temps passe, les minutes s’égrainent, les militants s’impatientent et Alexis Dipanda Mouelle continue sa lecture. Les statistiques des régions de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est et de l’Extrême-Nord sont achevées. Les calculs rapidement donnent Paul Biya au dessus de la mêlée. Les militants comprennent tout de suite que sur le total des inscrits, ces quatre régions à elles seules permettent au candidat du Rdpc de remporter le scrutin au finish. 
La fête au palaisInstantanément, les militants se regroupent hors du bâtiment et forment une énorme file qui ne tarde pas à s’ébranler en direction du palais présidentiel. La foule prend du volume au fur et à mesure que le cortège progresse et se rapproche de la destination. Des curieux rallient le mouvement pour former finalement une marrée humaine qui échoue à l’entrée du palais situé sur les bords de cette mer dont la marée commence à monter. Le soleil de plomb qui a lui aussi pris rendez-vous ne réussi pas à décourager les près de deux mille âmes armées de mouchoirs et qui tentent de  se débarrasser de la sueur dégoulinant de leurs fronts. En tenue classique du Rdpc ou en pagne imprimé pour la campagne qui porte l’effigie du candidat de ce parti, les militants ont tenu à venir féliciter le chef de l’Etat pour sa victoire, bien avant les résultats définitifs. « Nous sommes les premiers Camerounais qui verrons le président de la République après la proclamation des résultats. C’est un énorme honneur pour nous », déclare Joël Daniel Monefong, du département du Dja et Lobo, ayant effectué le déplacement. Les filles et fils de l’Océan sont également venus lui dire au revoir, lui qui a passé toute une semaine à leurs côtés. Et lorsque, les résultats de la région du Sud sont proclamés, la foule qui était tenue au courant par téléphone portable, était en extase. Le score est sans appel : 96,57 % en faveur du fils du pays. L’émotion grimpe en intensité, les cris se font de plus en plus stridents, les gardes de la Direction de la sécurité présidentielle s’activent et le gros portail de la résidence s’ouvre pour laisser apparaître la limousine ayant à son bord le couple présidentiel. Le délire s’empare des quelques trois cents militants, élus, chefs traditionnels et autres qui ont eu la chance d’entrer dans la résidence. Chantal Biya sort en premier, les bras levés vers la foule. Lorsque Paul Biya sort à son tour, l’euphorie est générale. Les applaudissements fusent à tout rompre. Les femmes surtout se déchaînent. le visage radieux du chef de l’Etat démontre qu’il est en harmonie avec son peuple représenté ici par les océanais. La garde rapprochée ne se comporte pas comme à l’accoutumée. Le président de  la République se laisse même prendre les deux bras par les militants. Pendant près de 20 mn, Paul Biya communie avec ses compatriotes, avant de prendre place à bord de l’hélicoptère qui le ramène à Yaoundé. Quant aux militants, ils se sont retrouvés à la place des fêtes de Kribi pour célébrer toute la soirée, cette victoire qu’ils auront contribué à construire.

WILLIAM MONAYONG

Articles similaires

13 février 2019

Four patients undergoing treatment were burnt together with 15 vehicles 

21 mars 2018

The Head of State accompanied by his wife is in China upon invitation of his counterpart of the People’s Republic of China. 

21 mars 2018

La visite d’Etat qu’effectue Paul Biya en Chine les 22 et 23 mars 2018 permettra aux deux pays de consolider une coopération déjà exemplaire en resserrant leurs liens économiques et commerciaux.  

14 février 2018

Artless, the Head of State was sincere, open-minded and fair in his “conversation” with the youth.

14 février 2018

Dans un discours fondateur, le chef de l’Etat a rassuré la jeunesse le 10 février dernier. Cette jeunesse qui sait que où se trouvent ses intérêts et qui mieux les défendre.