« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

12/07/2018 - 04:51
L’esprit du Renouveau
L’esprit du Renouveau

27 octobre 2017

Le Cameroun célèbre le 6 novembre prochain le 35e anniversaire du Renouveau National consubstantiel à l’avènement de Paul Biya à la Magistrature Suprême de notre pays. 

Trente-cinq ans de pouvoir et au pouvoir : certains larrons ne manqueront pas cette occasion pour brandir ce chiffre comme un chiffon rouge. De ce projet politique, le Renouveau, né dans l’enthousiasme des uns et le scepticisme des autres, les contempteurs et les adversaires ne veulent retenir aujourd’hui que la durée et la longévité. Avec une mauvaise foi évidente, ils ont tendance à occulter, à minimiser voire à ignorer tout ce que le Renouveau aura apporté au Cameroun pendant toutes ces années. L’heure n’est pas au bilan. L’histoire s’en chargera. 

Sans toutefois céder au triomphalisme, à la forfanterie et à la satisfaction béate, comment ne pas rappeler avec émotion et fierté la désormais célèbre petite phrase de Paul Biya : «  Ne dure pas au pouvoir qui veut mais qui peut » ? Si le Renouveau et son promoteur ont pu tenir si longtemps, c’est bien parce qu’ils en avaient-et en ont encore-les capacités et les ressources physiques, morales, intellectuelles et spirituelles. 

Pendant que les adversaires du Renouveau gloseront sur la longévité, les partisans et sympathisants insisteront non pas sur un quelconque bilan comptable mais sur la force, l’influence et l’impact de ses valeurs et de ses idéaux sur la société camerounaise. 

Au regard de l’actualité et du contexte, le Secrétaire général du Comité central du RDPC établit ce constat dans la circulaire de circonstance adressée aux militants et sympathisants : « L’une des plus grandes victoires du Renouveau national est d’être parvenu à forger une identité camerounaise forte marquée par la prise de conscience individuelle et collective, sans cesse renforcée, d’appartenir à la Nation camerounaise ». La conscience de cette « identité camerounaise forte » a donné naissance à ce que Jean Nkuété appelle « l’esprit camerounais ». Le 35e anniversaire de l’accession de Paul Biya à la Magistrature suprême du Cameroun sera l’occasion pour les militants et sympathisants du RDPC ainsi que tous les Camerounais de bonne volonté, de convoquer et de perpétuer cet « esprit camerounais » inspiré, forgé et porté par le Renouveau.

Trente-cinq ans après, l’esprit du Renouveau souffle encore et toujours sur le Cameroun. Mais il n’est pas évanescent, aérien ou éthéré. Il est réel puisqu’il a transformé les cœurs des Camerounais et le corps social. Il est réel puisqu’il est devenu réalité à travers une éthique de comportement et de nombreuses réalisations institutionnelles et infrastructurelles. 

En ce trente-cinquième anniversaire, le Renouveau reste plus que jamais d’actualité et dans les esprits des Camerounais désireux de vivre dans un pays toujours plus uni dans sa diversité, pacifique, stable, tolérant et prospère. Le temps qui passe n’effacera pas ce désir. 

Christophe MIEN ZOK

Articles similaires

11 juillet 2018

Finies les supputations et les appréhensions, les tergiversations et les controverses, les conjectures et les polémiques:

04 juillet 2018

Face à la sale guerre que lui imposent les sécessionnistes au Nord-ouest et au Sud-ouest, le Cameroun veut garder un visage humain.

20 juin 2018

Les donneurs de leçons ont disparu. Les moralisateurs se taisent. Les défenseurs des droits humains regardent ailleurs.

06 juin 2018

La vague des motions de soutien et des appels à candidature déferle à nouveau sur la scène politique camerounaise.

23 mai 2018

Alors que les lampions et les derniers échos s’éteignent progressivement sur la 46ème édition de la Fête nationale de l’unité, il est difficile, sur le vif, de retenir une image, une seule,