« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

15/12/2018 - 13:45
Le comité de normalisation s’installe
Le comité de normalisation s’installe

24 juillet 2013

Il a pris fonction lundi 22 juillet 2013 et a pour mission de sortir la fédération de l’impasse dans laquelle elle se trouve depuis plusieurs mois.

Tout est bien qui finit bien pour la fédération camerounaise de football (Fecafoot). Depuis lundi 22 juillet 2013, la fédération internationale de football association (Fifa) a levé la suspension qui pesait sur la Fecafoot depuis le 4 juillet 2013. Pour en arriver là, le Cameroun a dû se conformer  aux conditions de la Fifa  qui, dans son communiqué du 4 juillet, avait exigé non seulement la mise sur pied du comité de normalisation de la fédération mais surtout de son installation à la Fecafoot.Désigné le 20 juillet 2013 au retour de la mission dépêchée par le chef de l’Etat à Zurich pour rencontrer Sepp Blatter, le président de la Fifa, ce comité a pris fonction deux jours plus tard au siège  de la fédération en présence des observateurs de la Fifa et de la Confédération africaine de football (Caf). Ipso facto, la Fifa a réintégré la Fecafoot parmi ses membres. « La Fifa a décidé de lever la suspension de la Fecafoot étant donné que les conditions préalablement fixées sont désormais remplies », a indiqué la fédération internationale. Selon cette dernière, la levée de la suspension signifie que « les clubs, officiels et autres représentants de la Fecafoot peuvent immédiatement reprendre les activités interrompues ». Conséquence, Coton Sport de Garoua affrontera dimanche prochain Siwe Sport de la Côte d’Ivoire pour la première journée  de la phase finale de la Champion’s league africaine. Idem pour l’équipe nationale espoir dont le match éliminatoire du troisième tour du championnat d’Afrique des nations contre la sélection gabonaise a été reprogrammé par la Caf.Au regard des missions assignées au comité de normalisation, le moins qu’on puisse dire est que rien ne sera plus comme avant à la fédération camerounaise de football, du moins en ce qui concerne son fonctionnement. Ce comité dirigé par le Pr. Joseph Owona, ancien ministre des sports, a, en effet, trois missions principales. D’abord la gestion des affaires courantes de la Fecafoot. Par là, il faut entendre l’organisation des matches internationaux du Cameroun, à l’instar du match de Coton Sport de dimanche prochain ou de celui de la 6è journée éliminatoire de la Coupe du Monde 2014 que les Lions Indomptables livreront en septembre prochain contre la Libye. Deuxième mission : la révision des textes de la Fecafoot. Selon Primo Corvaro, le répresentant de la Fifa, tous les documents régissant le fonctionnement de la fédération seront examinés : le code électoral, les rapports Etat-Fecafoot-Fifa… La troisième mission concerne l’organisation des élections qui, selon Primo Corvaro, vont reprendre de la base au sommet, c’est-à-dire à partir des ligues départementales de la fédération.La tâche semble ardue mais pas insurmontable pour le comité Owona qui est composé des personnes qui ont le profil de l’emploi et qui sont par conséquent dignes de confiance. Le répresentant de la Fifa est convaincu que le Pr. Joseph Owona, Adolphe Minkoa She, Michel Kaham, James Mouangue Kobila, Pascal Owona Baylon et les autres membres relèveront ce défi. « La Fifa et la Caf sont heureuses du dénouement de la crise. Je pense que la qualité des membres, leur expérience peuvent nous permettre d’être optimistes et de penser que le processus sera couronné de succès ». C’est donc dire si la Fifa, la Caf et les Camerounais attendent beaucoup de ce comité de normalisation  qui a là une occasion en or d’entrer dans l’histoire par la grande porte comme la structure ayant réconcilié la Fecafoot avec le peuple camerounais.   

St. Joseph Menyene

Articles similaires

21 juin 2017

Since the beginning of the civil unrest in the English speaking regions of the country, hardly has a week run out without incidents of violence or buildings being torched reported.

21 juin 2017

Parents whose children were enrolled in schools in Bamenda fondly called the seat of wisdom during the just ended school year are rethinking their decisions of sending them back come September.

21 juin 2017

The crises in the North West and South West regions which began in November 2016 despite measures taken by government continue to record spillovers. From calls to boycott public activities to open threats to those who don’t respect ghost towns, extremists have moved their game to perpetrating arson, a disturbing trend. Markets, schools, public buildings as well as private properties have been set ablaze by hoodlums who continue playing a cat and mouse game with forces of law and order. Acts of violence on students have been largely condemned, with peace loving citizens expressing their hate for violence in all its forms. L’Action delves into the worrisome situation, painting the current state of affairs while calling for a return to reason. Read on.

22 janvier 2014

The minister of Labour and Social Security has promised sanctions for those of his collaborators who delay the processing of files longer than the stipulated time.

30 octobre 2013

Le premier colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, qui se déroule à Abidjan en Côte d’Ivoire du 29 au 31 octobre 2013, s’articule autour du thème « Mécanismes institutionnels et financiers de mise en œuvre du droit de l’environnement en Afrique dans la perspective du développement durable ».