« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

21/03/2019 - 02:31
Le Rdpc plus outillé qu’en 2013

28 février 2018

Premier parti à déposer la liste de ses candidats, le Rdpc affiche clairement ses ambitions de remporter tous les sièges lors des prochaines élections sénatoriales.

Le Rdpc fera face à neuf formations politiques lors des élections sénatoriales du 25 mars 2018. L’information a été révélée par Abdoulaye Babale, directeur général d’Elections Cameroon (Elecam) jeudi dernier, 22 février 2018, à la clôture du dépôt des listes des candidats des partis politiques pour les élections sus évoquées. Outre le parti au pouvoir, les autres formations politiques en lice sont : le Social democratic front (Sdf), l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (Andp), l’United democratic party (Udp), l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), l’Union des populations du Cameroun (Upc), l’Union démocratique du Cameroun (Udc), le Fsnc et l’Ums.

 

Selon Abdoulaye Babale, sur ces neuf partis, le Rdpc, majoritaire tant au sénat qu’à l’Assemblée nationale et l’Undp sont les seuls à se présenter dans les dix régions du pays. Le Sdf competira dans six régions, l’Upc dans cinq. Le Fsnc, l’Udp et l’Ums livreront bataille dans trois régions tandis que l’Andp et l’Udc tenteront leurs chances dans deux régions.

 

Après le dépôt des listes des candidats, ce qu’on peut dire est qu’en étant le premier parti à le faire, le Rdpc annonce lacouleur. Le message du parti est clair, à savoir qu’il est prêt et que rien ne sera plus comme lors des élections sénatoriales de 2013, les premières de l’histoire du Cameroun, où le parti avait vu ses listes disqualifiée dans les régions de l’Adamaoua et de l’Ouest. D’après le journal en ligne, journal du Cameroun, qui cite un membre de la délégation chargée du dépôt des listes du parti, le Rdpc a passé en revue pas moins de 1400 pièces, en raison de 10 pièces par candidats et 14 candidats (7 titulaires et 7 suppléants) par région. « Nous sommes plus outillés (…) C’était un travail difficile, mais le choix n’a pas été compliqué. Les critères étaient clairement définis dans la circulaire du Président national. Les débats qu’il y a eu ça et là constituent simplement l’expression démocratique de notre parti », a indiqué le membre en question.

 

Comme on peut s’en rendre compte, le Rdpc a mis toutes les chances de son côté pour présenter les meilleurs candidats possibles, des candidats dignes du Cameroun et de son sénat. Rien de plus normal car le parti participe aux élections sénatoriales du 25 mars avec pour unique objectif de remporter tous les 70 sièges mis en jeu.

St. Joseph Menyene


Articles similaires

13 mars 2019

Ahead of planned CPDM regional seminars, it is difficult not to think of the importance of these trainings meant for militants at a time when their commitment to the party is tested by the current situation.

16 janvier 2019

Amongst the many things the Cameroon People’s Democratic Movement has on its to-do list, is readying the terrain for the legislative and municipal elections slated to hold this year.

As the ruling party, the CPDM shone by its achievements in 2018, the most glaring being the overwhelming victory of its candidate Paul Biya at the presidential elections. It didn’t take a day’s work for such an outcome. In fact, the Party invested adequate time and resources to galvanise its militants towards a favourable ending. In the congratulatory speech read by Jean Nkuété, Secretary General of the Central Committee when the results of the elections were proclaimed by the Constitutional Council, he acknowledged the unalloyed support of the militants, the commitment to see the goals set by the Party attained as reasons for the victory the Party was recording. It was in this light that he beckoned militants to remain loyal and unswerving in lending their support to the Head of State in his quest to consolidate peace and unity and foster the growth of the nation.
It is in the same spirit that the Party’s hierarchy has begun laying ground work for the twin elections expected this year. The maturity of Cameroonians during the October 7 elections as saluted by many observers is telling of the growing interest the population is showing in this regard. This explains why the CPDM is setting out early on the journey, tending an ear to its militants and meting out advice on the animation of the Party in the grassroots. Cognizant of the stakes this year, the Party is ready as always to cede to Elecam’s call to attain 10million registered voters by massively sensitizing its militants on the field. 
Thanks to the various statutory meetings to be held by the sections and subsections as provided for by the Basic Texts of the Party, the hierarchy is intent on making everyone of them count. So far, many sections have been meeting to draw their roadmaps for the year, bearing in mind that the terrain is not as smooth with several political parties seeking places at the National Assembly and in the various councils. According to Jean Nkuété, in renewing their confidence in Paul Biya, Cameroonians are expecting him to manage the affairs of the state in a manner that would favour the common man. This is thus a call for militants to contribute each in their capacities in accomplishing the tasks set to keep the coals of the party alive, for as the SG said, during the National President’s new mandate, the CPDM ought to be better Paul Biya’s most sure rear guard.
16 janvier 2019

C’est par un déploiement sans pareil et une activité permanente sur le terrain que le Parti entend apporter le soutien le plus sûr du Président en 2019.

07 novembre 2018

Le secrétaire général adjoint du Comité central du Rdpc, le Dr Hamadjoda Adjoudji s’est éteint à l’hôpital américain de Neuilly en France, des suites de maladie.

14 août 2018

C’était au cours d’une réunion organisée par le Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc), le 13 août 2018, au siège du Comité central.