« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

23/09/2018 - 00:46
Le Rdpc plus outillé qu’en 2013

28 février 2018

Premier parti à déposer la liste de ses candidats, le Rdpc affiche clairement ses ambitions de remporter tous les sièges lors des prochaines élections sénatoriales.

Le Rdpc fera face à neuf formations politiques lors des élections sénatoriales du 25 mars 2018. L’information a été révélée par Abdoulaye Babale, directeur général d’Elections Cameroon (Elecam) jeudi dernier, 22 février 2018, à la clôture du dépôt des listes des candidats des partis politiques pour les élections sus évoquées. Outre le parti au pouvoir, les autres formations politiques en lice sont : le Social democratic front (Sdf), l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (Andp), l’United democratic party (Udp), l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), l’Union des populations du Cameroun (Upc), l’Union démocratique du Cameroun (Udc), le Fsnc et l’Ums.

 

Selon Abdoulaye Babale, sur ces neuf partis, le Rdpc, majoritaire tant au sénat qu’à l’Assemblée nationale et l’Undp sont les seuls à se présenter dans les dix régions du pays. Le Sdf competira dans six régions, l’Upc dans cinq. Le Fsnc, l’Udp et l’Ums livreront bataille dans trois régions tandis que l’Andp et l’Udc tenteront leurs chances dans deux régions.

 

Après le dépôt des listes des candidats, ce qu’on peut dire est qu’en étant le premier parti à le faire, le Rdpc annonce lacouleur. Le message du parti est clair, à savoir qu’il est prêt et que rien ne sera plus comme lors des élections sénatoriales de 2013, les premières de l’histoire du Cameroun, où le parti avait vu ses listes disqualifiée dans les régions de l’Adamaoua et de l’Ouest. D’après le journal en ligne, journal du Cameroun, qui cite un membre de la délégation chargée du dépôt des listes du parti, le Rdpc a passé en revue pas moins de 1400 pièces, en raison de 10 pièces par candidats et 14 candidats (7 titulaires et 7 suppléants) par région. « Nous sommes plus outillés (…) C’était un travail difficile, mais le choix n’a pas été compliqué. Les critères étaient clairement définis dans la circulaire du Président national. Les débats qu’il y a eu ça et là constituent simplement l’expression démocratique de notre parti », a indiqué le membre en question.

 

Comme on peut s’en rendre compte, le Rdpc a mis toutes les chances de son côté pour présenter les meilleurs candidats possibles, des candidats dignes du Cameroun et de son sénat. Rien de plus normal car le parti participe aux élections sénatoriales du 25 mars avec pour unique objectif de remporter tous les 70 sièges mis en jeu.

St. Joseph Menyene


Articles similaires

14 août 2018

C’était au cours d’une réunion organisée par le Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc), le 13 août 2018, au siège du Comité central.

18 juillet 2018

Après la convocation du corps électoral la semaine dernière, le bon militant du Rdpc doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour  assurer la victoire de son candidat.

16 mai 2018

Pour une fête réussie, le secrétaire général du Comité central a rencontré le 09 mai dernier, les présidents de sections du Mfoundi, avec des consignes précises.

16 mai 2018

Celebrating a common heritage, one and indivisible Cameroon is what the ruling party is preparing to fete come May 20.

09 mai 2018

Philemon Yang, Head of the Central Committee Regional Permanent Delegation for the North West is on a tour of the divisions to mobilize militants.