« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/10/2018 - 14:09
Les conférences de l’Onu sur le développement durable

27 juin 2012

Conférence de Stockholm
La Conférence des Nations Unies sur l’environnement humain (CNUEH) s’est tenue à Stockholm, en Suède, du 5 au 16 juin 1972 et a produit trois grands ensembles de décisions: la Déclaration de Stockholm, le Plan d’action de Stockholm, composé de 109 recommandations portant sur les mesures internationales de lutte contre la dégradation de l’environnement, à prendre par les gouvernements et les organisations internationales, et un ensemble de cinq résolutions appelant à une interdiction des essais d’armes nucléaires, à la création d’une banque de données internationale sur les réalités environnementales, à des mesures liées au développement et à l’environnement, à la création d’un Fonds pour l’environnement et à l’établissement du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), devant constituer le pôle central de la coopération environnemental

Commission Brundtland
En 1983, l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) a établi une commission indépendante chargée de formuler un programme d’action à long terme. La Commission mondiale sur l’environnement et le développement-plus communément connue sous le nom de la Commission Brundtland, du nom de son président, le Dr Gro Harlem Brundtland, a ensuite publié son rapport en 1987 sous le titre de « Notre avenir à tous », qui a souligné la nécessité de stratégies de développement dans tous les pays ayant admis les limites de la capacité de l’écosystème à se régénérer et à absorber les déchets. La Commission a souligné le lien entre le développement économique et les questions environnementales, et a identifié l’éradication de la pauvreté comme condition nécessaire et fondamentale pour un développement écologiquement durable.

Conférence des Nations unies sur l’Environnement et le Développement
La CNUED, connue aussi sous le nom de ‘Sommet de la Terre’, a eu lieu du 3 au 14 juin 1992, à Rio de Janeiro, au Brésil, et a impliqué plus de 100 chefs d’Etat et de gouvernement, des représentants de 178 pays et quelque 17.000 autres participants. Les principaux résultats de la CNUED ont été la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement, Action 21 (un programme d’action de 40 chapitres) et la Déclaration des principes forestiers. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et la Convention sur la diversité biologique ont également été ouvertes à la signature lors du Sommet de la Terre. Action 21 a appelé à la création d’une Commission du développement durable (CDD) en tant que commission fonctionnelle du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) aux fins d’assurer un suivi efficace de la CNUED, d’améliorer la coopération internationale et d’examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre d’Action 21 aux niveaux local, national, régional et international.

AGNU-19
La 19e session extraordinaire de l’AGNU pour l’examen général et l’évaluation d’Action 21 (23-27 juin 1997, New York) a adopté le Programme de la mise en œuvre d’Action 21. Elle a évalué les progrès accomplis depuis la CNUED et a examiné la mise en œuvre.

Sommet mondial sur le développement durable
Le SMDD s’est tenu du 26 août au 4 septembre 2002, à Johannesburg, en Afrique du Sud. L’objectif du SMDD, selon la Résolution 55/199 de l’AGNU, était d’organiser un examen décennal de la CNUED au niveau du sommet, pour revigorer l’engagement mondial en faveur du développement durable. Le SMDD a réuni plus de 21.000 participants venus de 191 pays. Les délégués y ont négocié et adopté le Plan d’application de Johannesburg (PMŒJ) et la Déclaration de Johannesburg sur le développement durable. Le PMŒJ est conçu comme un cadre d’action pour la mise en œuvre des engagements convenus à la CNUED. La Déclaration de Johannesburg décrit le chemin parcouru de la CNUED au SMDD, met en exergue les défis à relever, exprime un engagement en faveur du développement durable, souligne l’importance du multilatéralisme et met l’accent sur la nécessité de la mise en application.

AGNU 64
Le 24 décembre 2009, l’ONU a adopté la Résolution 64/236 de l’Assemblée générale et a décidé de tenir la CNUDD en 2012 au Brésil. La Résolution 64/236 a également appelé à la tenue de trois Comités préparatoires (PrepCom) avant la CNUDD. Le 14 mai 2010, le secrétaire général, Ban Ki-moon, a annoncé la nomination du sous-secrétaire général aux affaires économiques et sociales, Sha Zukang, au poste de secrétaire général de la Conférence. Le secrétaire général a ensuite nommé Brice Lalonde (France) et Elizabeth Thompson (Barbade) en tant que coordonnateurs exécutifs.

PREPCOM I de la CUNDD
Cette réunion a eu lieu du 17 au 19 mai 2010, au siège de l’ONU à New York. Le PrepCom a évalué les progrès accomplis à ce jour là et les lacunes qui subsistaient dans la mise en œuvre des résultats des grands sommets sur le développement durable, ainsi que les défis nouveaux et émergents, l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté, et le CIDD. Les participants ont également organisé leur travaux de là à 2012, et ont examiné le règlement intérieur de la CNUDD.

Première réunion intersessions
Cette réunion a eu lieu au siège de l’ONU, les 10 et 11 janvier 2011. Les délégués y ont écouté un résumé des conclusions du rapport de synthèse sur la sécurisation de l’engagement politique renouvelé en faveur du développement durable. Des tables rondes y ont eu lieu sur l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté, et sur le CIDD.

PREPCOM II de la CNUDD
Cette réunion s’est tenue les 7 et 8 mars 2011, également au siège de l’ONU. Les délégués y ont discuté des progrès réalisés à ce jour là et les lacunes qui subsistaient dans la mise en œuvre des résultats des grands sommets sur le développement durable, ont examiné les défis nouveaux et émergents, ont discuté de la portée de l’économie verte et de l’idée d’une « économie bleue », et ont débattu du CIDD. A la fin de la réunion, une décision a été adoptée sur le processus d’élaboration du projet de document final de la CNUDD.

Réunions régionales et sous-régionales de la CNUDD
Au cours de la seconde moitié de 2011, une série de réunions régionales et sous-régionales a été organisée pour l’élaboration des contributions à apporter au processus préparatoire de la CNUDD. Il s’agit notamment de trois réunions préparatoires sous-régionales pour les petits Etats insulaires en développement (PEID), ainsi que de réunions régionales organisées par les commissions économiques et sociales régionales des Nations Unies.

William Pascal Balla

Articles similaires

16 mai 2018

Cameroonians need to know their individual culture, that of others and respect them; in order to live together in peace.

07 février 2018

Tout est fait par les pouvoirs publics pour assurer un avenir radieux aux jeunes camerounais. Malgré les difficultés.

07 février 2018

Dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique et celui des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, plusieurs projets des jeunes sont développés et entretenus.

10 mai 2017

Entre transformation de la physionomie des localités et accroissement du nombre  de logements, les perspectives d’épanouissement des populations qu’offrent ces projets du chef de l’Etat camerounais Paul Biya, sont irréversibles.

11 juin 2014

Hommes d’affaires, responsables des municipalités, hommes politiques et populations de la région du Nord ont accueilli avec joie, enthousiasme et satisfaction le prolongement de la voie ferrée de Ngaoundéré dans l’Adamaoua à Ndjamena au Tchad en passant par Garoua. Un projet considéré ici comme le véritable projet structurant de la région.