« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

11/08/2019 - 08:54
Lutte contre le paludisme
Lutte contre le paludisme
L’ordonnance de Paul Biya

18 août 2011

Le président de la République offre aux familles camerounaises 8.654.731 moustiquaires pour la lutte contre le paludisme.

Plus de 8 millions de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (Milda). C’est la substance du don du président de la République aux ménages Camerounais que le ministère de la Santé publique compte distribuer d’ici la fin du mois d’août.

Ainsi, se réjouit-on du côté des autorités de la Santé, pour des millions de familles qui recevront des Milda en couverture universelle pour « la première fois » au Cameroun. La prévention ne sera donc plus prioritairement centrée sur les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes qui sont les couches les plus vulnérables. Après la moustiquaire imprégnée (Mi), la moustiquaire imprégnée d’insecticide (Mii) et la moustiquaire imprégnée de longue durée (Mild), c’est désormais au tour de la Milda de faire son apparition comme moyen de lutte anti vectorielle au Cameroun. La particularité de cette moustiquaire est sa résistance. Les Milda ont une durée d’efficacité de 3 à 5 ans, en raison de la technique d’imprégnation utilisée depuis l’usine de fabrication qui permet une meilleure adhérence de l’insecticide au tissu. André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, a précisé que ces moustiquaires restaient efficaces même après 20 lavages, ce qui n’était pas le cas des précédentes. Il a également insisté sur le fait que ces moustiquaires « n’avaient aucun effet sur l’organisme humain ». Ceci pour répondre aux prétextes souvent avancés par les populations qui boudent ces moustiquaires pourtant reconnues par l’Oms comme l’un des moyens de prévention les plus efficaces.


Le président de la République à travers cet acte veut en plus d’améliorer les conditions de vie des Camerounais, et œuvrer pour la baisse de la mortalité inhérente à cette maladie. En effet, le rôle vital des moustiquaires à longue durée d’imprégnation dans la prévention du paludisme n’est plus à démontrer. D’où les efforts du Cameroun pour atteindre l’accès universel aux moustiquaires à travers la mobilisation des ressources. Il s’agira pendant 6 jours de distribuer 8 millions 654731 moustiquaires imprégnées à 19 millions 454 296 personnes dans 177 districts de santé répartis dans les 10 régions du Cameroun. Les moustiquaires ont déjà été acheminées dans plusieurs régions. Elles vont continuer à arriver dans les autres régions, et seront acheminées des districts de santé vers les points de distribution. Cette distribution se fera sur toute l’étendue du territoire camerounais. Elle a débuté lundi 15 août 2011. Selon les dires du Minsanté André Mama Fouda, ce don est évalué à 74 milliards Fcfa.


Cette vaste campagne de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action a pour but de lutter contre le paludisme au Cameroun et  à accroitre l’utilisation des moustiquaires dans les communautés du Cameroun. L’objectif est de créer un changement positif de comportement qui se traduira par une plus grande utilisation des moustiquaires. C’est pour cela qu’à travers le programme NightWatch: « Dormez Tranquille » de la Campagne K.o palu, des stars, acteurs et célébrités sont utilisés dans les campagnes publicitaires pour une plus grande vulgarisation. Une grande star, chanteuse et actrice américaine, Mandy Moore, par ailleurs, ambassadrice de bonne volonté en faveur de la lutte contre le paludisme de la Fondation des Nations unies a ainsi pu séjourner au Cameroun pour apporter sa voix dans ce combat qui mobilise toutes les couches de la population.

Grâce Mbakong

Articles similaires

19 juin 2019

State of affairs in the country is a pointer that government could push the mandate of these elected officials again.

19 juin 2019

Une semaine après, le titre du journal Le jour sur la « traque au faciès » dont les militants du MRC auraient été victimes continue de faire des vagues au sein de l’opinion.

06 juin 2019

Tout porte à croire que la concertation tant attendue aura lieu dans les prochaines semaines. Tous les sujets d’intérêt national y seront abordés.

20 février 2019

Ce que le magazine  panafricain appelle pompeusement « enquête » sur la Première dame du Cameroun n’est, en réalité que manipulation, désinformation, diffamation, dénigrement et chantage sur fond de règlement de comptes politiques. 

12 décembre 2018

The ruling party has a supporting role to play in helping the Committee meet its assigned mission.