« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/07/2019 - 11:59
Marche pour l’intégration nationale
Marche pour l’intégration nationale

13 février 2014

Au boulevard du 20 mai à Yaoundé, des milliers de jeunes ont pris part au défilé marquant la 48ème  édition de la fête de la jeunesse. C’était sous le regard admiratif de plusieurs membres du gouvernement, des directeurs généraux, des maires et etc.

Deux heures et 23 minutes, c’est le temps qu’a duré ce défilé composé du bouquet d’ouverture et du corps du défilé. A  l’ouverture générale, une grande banderole présente l’événement, à la suite un drapeau géant de la République, une grande effigie du président de la République et enfin une grande banderole portant le thème de la célébration en français et en anglais. A l’entame du défilé, les jeunes du primaire. Ils sont environ 10080 à prendre part à cette parade. Constitués en carrés de 144, on va compter 70 établissements dont 10 par arrondissement.

Tenues propres, chaussures noires et chaussettes blanches, les jeunes des arrondissements de Yaoundé I, II, III et IV  brandissent fièrement des bouquets de fleurs, symbole de la gaieté, des fanions vert rouge et jaune pour marquer leur attachement à la patrie et des colombes, symbole de la paix. Tout ceci accompagné par un chant patriotique duquel on a pu retenir l’extrait suivant : « pour l’émergence et pour la paix, chantons tous bien joyeux. » Les jeunes des arrondissements de Yaoundé V, VI et VII font également preuve de beaucoup d’enthousiasme. De leur chant patriotique, on peut retenir « vive le Président, arbre de paix. Vive le Cameroun, pays de paix. » Avec des fanions vert rouge et jaune ils expriment aussi le patriotisme, les gadgets bleus magnifient le travail, et les parchemins symbolisent l’excellence. Au secondaire, 70 établissements de la ville de Yaoundé prennent part au défilé. Le lycée général Leclerc donne le ton. Le constat le plus frappant est celui de l’uniformisation des couleurs de chaussures. Sur le plan de la forme, on observe un beau défilé, sans désordre jusqu’au bout du boulevard. Comme les touts petits, ils portent également des fanions et autres symboles. En plus du vert rouge jaune, ils ont voulu valoriser la diversité culturelle, politique et linguistique du Cameroun en brandissant des fanions et des mouchoirs multicolores. Certains ont porté des éventails de couleur verte pour signifier l’émergence du Cameroun, et d’autres les feuilles vertes comme pour encourager les jeunes à œuvrer dans l’agriculture. Et au-delà de tout, les jeunes ont pensé qu’il faut barrer la voie aux Ist /Sida.Les jeunes de l’enseignement supérieur font leur entrée avec la fanfare de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (Injs). Dans ce module, on va compter 18 établissements, 5 fanfares et 4 groupes de majorettes. Ces dernières ont offerts de belles chorégraphies aux spectateurs.

Belles tenues, parapluies en main et autres accessoires, ces majorettes se sont rivalisé d’adresse. Dans ces formations supérieures, on peut admirer non seulement les tauges et les parchemins, symbol de l’excellence académique, mais aussi la diversité  des formations qu’elles offrent. Entre autre, sciences, lettres, management, haute technologie, médecine etc. C’est dire que, de l’université de Yaoundé I à l’université de Yaoundé II, en passant par l’IAI, Sup de CO, CITEC, IFTIC Sup et autres les jeunes reçoivent des formations aussi riches que variées.L’éducation extrascolaire, l’enseignement normal, les associations et les mouvements de jeunesse ne sont pas en reste. Tout comme les autres, ils ont marqué leur attachement et leur intégration à la nation.

Dans le registre des formations extrascolaires le centre de réhabilitation des personnes handicapées par exemple a fait un carré de personnes handicapées moteurs. Egalement, on a pu voir un carré de mal voyant et un carré de sourds entendant, ce qui signifie que le handicapé n’est pas une personne entièrement à part, mais plutôt une personne à part entière. Ce registre regroupe des jeunes qui font des formations leur permettant de s’insérer directement dans le monde du travail. On a pu observer des jeunes portant des plats, des couteaux, des louches, des planches de cuisine et autres. Pour ce qui est des associations et mouvements de jeunesse on a constaté une forte mobilisation des jeunes chrétiens portant des fanions vert rouge jaune, signe de leur attachement à la patrie. Et pour clôturer cette cérémonie, les jeunes des partis politiques. Pancartes et banderoles en main, ont délivré plusieurs messages forts dont la quintessence reste le dévouement à la patrie et au Président Paul Biya. On observe une très forte mobilisation des jeunes du Rdpc  qui forment plus de 15 carrés. Entamée à 10 heures, le défilé pour la fête de la jeunesse 2014 rentre dans l’histoire à 12 heures et 23 minutes.

Line Josiane Tanké, stagiaire


Articles similaires

14 décembre 2017

Le président de la République a activement  pris part aux travaux du sommet sur le changement climatique dénommé « One Planet Summit », qui s’est tenu dans la capitale française le mardi 12 décembre 2017.

29 novembre 2017

Le président de la République participe au 5ème sommet entre les deux organisations inter-étatiques qu’abrite la capitale ivoirienne les 29 et 30 novembre 2017.

19 mai 2016

Le chef de l’Etat l’a rappelé mardi, à l’ouverture de la conférence économique internationale de Yaoundé (une première !), l’objectif du Cameroun est d’atteindre l’émergence à l’horizon 2035. C’est  « une cause nationale ».

19 mai 2016

Même si le Cameroun mise beaucoup sur les financements étrangers pour booster son économie, les nationaux sont également appelés à participer à cette mouvance.

07 novembre 2014

Le spectacle organisé à l’occasion de la célébration des 32 ans du Renouveau au palais des Congrès a été un grand moment d’hommage à un grand bâtisseur dont le règne rime avec efficience et prospérité.