« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

14/10/2018 - 08:13
Opération «Remontada»
Opération «Remontada»

21 décembre 2017

Après Bafang dans le Haut-Nkam et Foumban dans le Noun,  le Secrétaire Général du Comité central du Rdpc a clôturé hier par Baleng dans la Mifi une mini-tournée dans trois départements de la Région de l’Ouest.

Les trois précédentes sorties de Jean Nkuete sur le terrain l’avaient conduit respectivement à Kye-Ossi dans la Vallée du Ntem, à Eséka dans le Nyong et Kelle et à Douala 3ème dans le Wouri. Qu’elles soient du Sud, du Centre, du Littoral ou de l’Ouest, ces localités ont au moins un point en commun: lors des dernières échéances électorales, le Rdpc y a réalisé des scores mitigés. Inutile de revenir sur les détails exacts de ces résultats. Ici ou là, le Rdpc a perdu soit le contrôle d’une mairie ou des sièges à l’Assemblée nationale. Pas besoin d’une boule de cristal pour comprendre que l’objectif clairement affirmé de la tournée du Secrétaire Général dans ces circonscriptions est clair: opérer une reconquête politique. 

 

Attention toutefois au choix de mots. S’agissant d’une opération à caractère politique, le terme reconquête n’est peut-être pas le mieux indiqué dès lors qu’il a une connotation militaire. En politique, qui plus est en démocratie, une telle opération nécessite la combinaison de plusieurs facteurs qui sont autant de qualités: persuasion, persévérance, patience, écoute, etc. Et rien ne garantit le bon résultat au terme de tous ces efforts. Par conséquent, la prudence recommande de parler de remontée au lieu de reconquête. Même si les militants et les responsables du Parti sur le terrain sont convaincus des retombées positives et de l’impact électoral de ces visites du Secrétaire Général, le réalisme doit néanmoins être de mise. Compte tenu des difficultés et des complexités inhérentes à chaque circonscription, une bonne amélioration des statistiques électorales dans chacune d’elles serait déjà appréciable. Pour emprunter une métaphore de plus en plus courante en langage sportif, le Rdpc s’est engagé dans une véritable opération « remontada » dans chacune des localités visitées. Et le périple est loin d’être terminé. 

Au crépuscule de 2017 et à l’aube d’une année nouvelle, cet objectif « remontada » mérite de figurer parmi les résolutions prioritaires de 2018. 

 

Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions car à partir de ce jour, votre journal observe la traditionnelle trêve due aux fêtes de fin d’année. Notre prochain rendez-vous avec nos lecteurs est prévu dans les kiosques et les réseaux sociaux, le mercredi 10 janvier 2018. D’ici là, joyeux Noël et nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour 2018 à toutes et à tous. Une pensée et des  souhaits particuliers pour notre pays le Cameroun qui, en dépit des circonstances, des aléas et des vicissitudes en tout genre, a toujours su trouver au fond et au tréfonds de ses entrailles, les ressources intellectuelles, morales et mentales pour effectuer à plusieurs reprises, des remontadas historiques pour continuer sa marche en avant. 

Christophe MIEN ZOK

Articles similaires

10 octobre 2018

Les Camerounais ont donc voté dimanche dernier dans le calme, la tranquillité et la sérénité pour élire le président de la République pour les sept prochaines années.

30 septembre 2018

Après la force de l’expérience et la force du nombre que nous avons développés dans nos précédents éditoriaux, nous abordons aujourd’hui le thème de la  force du terrain. 

24 septembre 2018

Comme il fallait s’y attendre, à peine lancée, la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 se focalise résolument sur les thèmes de l’âge, de l’ancienneté ou de l’expérience des candidats.

19 septembre 2018

Plus que trois jours et sera lancée la campagne officielle en vue de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. 

12 septembre 2018

La nouvelle édition, revue et actualisée de « Pour le libéralisme communautaire » sera présentée au public cet après-midi au cours d’une cérémonie sans doute empreinte de nostalgie pour les partisans du Renouveau originel.