« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

15/12/2017 - 22:50
Paul Biya
Paul Biya
Engagement pour l’émergence

19 mai 2016

Le chef de l’Etat l’a rappelé mardi, à l’ouverture de la conférence économique internationale de Yaoundé (une première !), l’objectif du Cameroun est d’atteindre l’émergence à l’horizon 2035. C’est  « une cause nationale ».

Paul Biya, c’est certain, n’a pas changé d’objectif, celui de faire décoller le Cameroun.  La tenue à Yaoundé de la conférence économique internationale, « investir au Cameroun, terre d’attractivités », en est la preuve. Le président de la République du Cameroun, en véritable capitaine, reste décidé, concentré sur son objectif de « sortir le Cameroun de la catégorie des pays en développement pour le hisser au niveau des nouveaux pays émergents ».  

Au cours de la conférence économique internationale de Yaoundé, Paul Biya en personne, a revêtu la tenue de chef marketing. Il  a battu le tam-tam  pour appeler les investisseurs du monde entier à venir en masse  investir au Cameroun, pays de paix et de stabilité. Le Cameroun poursuit donc résolument sa marche vers l’émergence.  Dans la circulaire relative à la célébration en novembre 2012, du 30ème anniversaire de l’accession du président Paul Biya à la magistrature suprême, le secrétaire général du comité central du Rdpc soulignait que « l’émergence dont il s’agit ici, est la clé qui ouvre les portes de la modernité à travers une croissance forte, soutenue et durable, synonyme d’investissements, d’opportunités d’emplois pour les jeunes et de création de richesses redistribuées de manière équitable ». Pour Jean Nkuété, « l’émergence dont il s’agit ici, est la garantie de la prospérité et de l’amélioration des conditions de vie promises par le président Paul Biya aux Camerounais ». 

En plaçant son septennat en cours sous le signe des grandes réalisations, le président Paul Biya savait qu’il  n’y parviendrait jamais tout seul. C’est pourquoi, après avoir invité ses compatriotes à  faire montre de « plus d’audace, plus de créativité et plus d’innovation »,  s’est posé en véritable rassembleur des énergies nationales, pour une cause toute aussi nationale.  « Tous ensemble, Camerounais des villes et des villages, de l’intérieur et de l’extérieur, sans discrimination de quelle que nature que ce soit, nous pouvons, mieux, nous devons résolument transformer le Cameroun en un chantier de l’émergence, c’est-à-dire :  en un pays qui crée des richesses et les redistribue de manière équitable, en un pays qui offre à tous des opportunités égales d’épanouissement, en un pays à la croissance économique forte et durable, en un pays à la sécurité alimentaire renforcée,  bref en un pays du bonheur de tous et de chacun. Tous ensemble, nous pouvons, nous devons relever ce défi ».C’est ce que le président appelle le « patriotisme économique ».Paul Biya s’y est donc engagé. Il y a engagé le peuple camerounais tout entier, parce qu’a dit le chef de l’Etat, « l’heure est à l’action ». Le Cameroun n’a pas d’autre choix que de se lancer dans la bataille de la relance  avec les atouts qui sont les siens.

« Ou nous avançons, et tous les espoirs nous sont permis. Ou nous faisons du sur-place, et nos problèmes  ne feront que s’aggraver », a dit le Président à ses compatriotes,  dans son discours à la nation, le 31 décembre 2011.Paul Biya en est donc convaincu, les Camerounais doivent d’abord compter sur leurs propres efforts pour faire de la relance, « une véritable cause nationale ». Ils doivent changer d’habitudes, changer de comportement, travailler plus, innover, inventer, oser, combattre résolument l’inertie et la corruption…. Bref, il faut du mouvement. En véritable chef, Paul Biya en personne montre le chemin à suivre. Il a depuis longtemps retroussé les manches et plongé ses mains dans du cambouis. A nous de suivre.  L’émergence du Cameroun est à ce prix, elle ne nous sera pas servie sur un plateau d’argent.

Simon Meyanga


Articles similaires

31 août 2011

The heat is on as party officials, preparatory commissions and journalists put their hands on the wheel to ensure that all is set for the congress announced for the 15 and 16 of September.

01 septembre 2011

Dahirou Hamidou, président de la section RDPC du Diamaré Centre II à Maroua
« Nous allons investir Paul Biya »
C’est avec satisfaction que la section RDPC du Diamaré Centre II a accueilli l’annonce du congrès ordinaire de notre parti. Sans attendre, j’ai réuni mes collaborateurs afin qu’ensemble nous mettions sur pied une stratégie de mobilisation de nos militants ; question d’assurer un plébiscite au candidat du RDPC lors de l’élection présidentielle d’octobre prochain. Notre souhait est qu’au cours de ce congrès, le président national soit investi comme notre porte-étendard. Car avec Paul Biya, c’est la paix, c’est le progrès, c’est la démocratie, autant de principes qui font la fierté des Camerounais et que de nombreux pays nous envient.

31 août 2011

A quelques jours du 3ème congrès du Rdpc, les préparatifs au siège du parti qui se trouve au palais des congrès de Yaoundé sont quasiment terminés.

18 juillet 2011

Le président national du Rdpc a signé le jeudi, 9 juin 2011, la circulaire relative à l’organisation de l’élection des bureaux des organes de base dans les 14 nouvelles sections créées en 2010 à l’intérieur du pays. Analyse.

26 mai 2011

Le haut-commandement avait annoncé une cérémonie exceptionnelle. Il ne s’y est pas trompé. La première partie du défilé, au boulevard du 20 mai à Yaoundé, a donné à voir de belles choses. Evocation.

La Campagne Electorale

Spécial 20 Ans de L'Action

Unes du Journal L'Action

L'ACTION 817
L'Action 940
L'Action 880
L'ACTION 810
L'Action 1089

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!