« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

18/10/2018 - 21:03
Présidentielle 2018
Présidentielle 2018
Ce qui est attendu d’un bon militant

18 juillet 2018

Après la convocation du corps électoral la semaine dernière, le bon militant du Rdpc doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour  assurer la victoire de son candidat.

Depuis la signature, le 07 juillet dernier, du décret appelant les électeurs à se rendre aux urnes le 07 octobre 2018 à l’effet d’élire le président de la République, les militants des partis politiques sont de nouveau sur la sellette. En effet, avec ou sans l’encadrement formel des formations et des organes auxquels ils appartiennent, ils doivent prendre le relais pour garantir  à leurs candidats respectifs, la victoire. Ainsi, pour ce qui est du Rdpc, il est attendu du bon et vrai militant qu’il prenne toutes les dispositions légales utiles qui permettent d’assurer la victoire la plus confortable possible au président Paul Biya.

 

En premier lieu, il s’agit de vérifier qu’on est effectivement électeur. Cela passe par la consultation de la liste électorale qu’Elections Cameroon va publier  dans les prochains jours, conformément au code électoral. La présence de son nom sur cette liste signifie non seulement que l’on est régulièrement enregistré comme électeur, mais aussi que l’on dispose du titre qui permet de prendre part aux opérations électorales : la carte d’électeur. La deuxième précaution consiste donc à rentrer en possession de ladite carte, sur présentation, au Cameroun, de sa carte nationale d’identité, et à l’étranger, de sa carte consulaire.Au même moment, le bon militant vérifie, au moyen de la sensibilisation, que ses camarades, les autres sympathisants du Rdpc et supporters de son candidat ont pris ces dispositions, pour pouvoir également voter le jour du scrutin. Après, il se joint à la campagne électorale, pour expliquer à tous les électeurs, le projet de société de son candidat, en défendant son bilan. A cet effet, le bon militant, qu’il soit membre d’une équipe officielle de campagne ou non, ne s’écarte pas de la ligne traçée par le parti. S’il est admis que le discours puisse en tant que de besoin, être adapté sur le terrain en fonction des circonstances, il doit rester fidèle à celui du candidat et du parti : le bon militant n’ajoute ou n’enlève rien aux promesses du candidat, et reste exhaustif sur ses réalisations antérieures.

 

Il sensibilise et mobilise ses camarades, sympathisants et supporters du candidat sur l’importance du vote et va, le jour du scrutin, mettre dans l’urne, le bulletin de vote de Paul Biya. Il défend enfin son vote en communiquant en temps réel aux représentants du parti toutes les irrégularités observées avant, pendant et après les opérations électorales et en s’assurant, pendant le dépouillement des bulletins de vote, que  le résultat enregistré dans son bureau de vote est celui issu des urnes.  

Longin Cyrille Avomo


Articles similaires

14 août 2018

C’était au cours d’une réunion organisée par le Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc), le 13 août 2018, au siège du Comité central.

16 mai 2018

Pour une fête réussie, le secrétaire général du Comité central a rencontré le 09 mai dernier, les présidents de sections du Mfoundi, avec des consignes précises.

16 mai 2018

Celebrating a common heritage, one and indivisible Cameroon is what the ruling party is preparing to fete come May 20.

09 mai 2018

Philemon Yang, Head of the Central Committee Regional Permanent Delegation for the North West is on a tour of the divisions to mobilize militants. 

09 mai 2018

Le bureau de la section qu’accompagnaient d’autres responsables de base, est allé prêcher la bonne nouvelle dans cette localité.