« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

25/04/2019 - 02:00
réactions

10 octobre 2011

René Sadi, Sg Comité central du Rdpc

« Nous avons toutes les raisons d’être confiants »C’est un sentiment de satisfaction générale, d’abord parce que j’ai vu le président très détendu, serein et confiant. Et je pense aussi que l’ambiance qu’il a trouvée est une ambiance significative, forte. Tout ceci indique que le président est en phase avec son peuple, en phase avec ses militants. Ceci est de bonne augure pour les années qui viennent. C’est un candidat du peuple qui a reçu l’appel du peuple et il y a répondu favorablement.  Je pense que nous secrétaire général du parti et militants du parti,  nous avons toutes les raisons d’être confiants. Que le peuple camerounais dans sa très grande majorité, décidera de renouveler sa confiance au président Biya. Je suis habitué à voir le président être envahi par son peuple, aller vers son peuple, prendre des bains de foule, c’est d’avantage pour ceux qui ont une certaine propension à remettre en question cette légitimité qui est évidente. A ce stade, on peut dire que le jeu se passe bien. Elecam est un organisme qui entreprend une opération d’une telle envergure, je pense qu’il faut tirer son chapeau à Elecam, jusqu’à présent, les informations ne sont pas défavorables, elles sont plutôt favorables. Il y a tout lieu de penser que le scrutin va se dérouler dans de bonnes conditions. 
Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement CUY« Le peuple a concrétisé ce qu’il avait demandé »C’est un sentiment de satisfaction, vous avez pu voir la liesse des populations qui ont accueilli le président. Vous avez vu que le peuple a concrétisé ce qu’il a demandé. Donc je crois que les choses sont appelées à bien se passer. Je suis sûr et certain que la confiance y était.
Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des petites et moyennes entreprises«Le taux de participation est satisfaisant »C’est un président tout en confiance, en communion avec son peuple, il est sorti sous les acclamations. C’est donc un sentiment de satisfaction. En ce qui concerne le vote, je pense que tout ce que les médias ont fait comme travail avant le scrutin, payé.  Je sors d’un quartier populaire où on a 13 bureaux de vote dans une même école et il y en a deux comme cela. Je n’ai pas laissé le moindre désordre là-bas avant de venir accueillir le président. Je pense que les résultats de ce scrutin devraient être fiables. Si ça se passe comme ça dans les grandes métropoles, ce n’est pas dans les villages où il n’y a pas foule qu’il y aura du désordre. A  Manguiers, Nlongkak, tous les bureaux ont des longues files devant eux. Le taux de fréquentions des bureaux de vote est satisfaisant.
Willy Alaga, militant Rdpc diaspora« Je suis un témoin vivant de cette élection »Alors que j’étais de passage ici il y a quelques mois, je me suis inscrit sur les listes électorales. J’ai parcouru les bureaux de vote, j’ai pu me rendre compte par moi-même qu’il y avait une grande mobilisation, les gens se sont exprimé, alors que samedi soir on m’a appelé de la France pour me demander de faire attention parce qu’il y a le couvre-feu, personne ne doit sortir. Moi j’ai pu circuler dans Yaoundé librement et j’ai constaté qu’il n’en était rien. Je suis un témoin vivant et qui n’arrête pas de dire  à certains de nos compatriotes qui sont à l’étranger que s’ils aiment vraiment leur pays, qu’ils fassent l’effort de   se renseigner par eux-mêmes soit en venant vivre soit en y venant régulièrement.  Pour le vote du président, je pense qu’il y a une continuité. C’était le meilleur candidat et c’est normal qu’il gagne. 


Articles similaires

13 mars 2019

Ahead of planned CPDM regional seminars, it is difficult not to think of the importance of these trainings meant for militants at a time when their commitment to the party is tested by the current situation.

16 janvier 2019

Amongst the many things the Cameroon People’s Democratic Movement has on its to-do list, is readying the terrain for the legislative and municipal elections slated to hold this year.

As the ruling party, the CPDM shone by its achievements in 2018, the most glaring being the overwhelming victory of its candidate Paul Biya at the presidential elections. It didn’t take a day’s work for such an outcome. In fact, the Party invested adequate time and resources to galvanise its militants towards a favourable ending. In the congratulatory speech read by Jean Nkuété, Secretary General of the Central Committee when the results of the elections were proclaimed by the Constitutional Council, he acknowledged the unalloyed support of the militants, the commitment to see the goals set by the Party attained as reasons for the victory the Party was recording. It was in this light that he beckoned militants to remain loyal and unswerving in lending their support to the Head of State in his quest to consolidate peace and unity and foster the growth of the nation.
It is in the same spirit that the Party’s hierarchy has begun laying ground work for the twin elections expected this year. The maturity of Cameroonians during the October 7 elections as saluted by many observers is telling of the growing interest the population is showing in this regard. This explains why the CPDM is setting out early on the journey, tending an ear to its militants and meting out advice on the animation of the Party in the grassroots. Cognizant of the stakes this year, the Party is ready as always to cede to Elecam’s call to attain 10million registered voters by massively sensitizing its militants on the field. 
Thanks to the various statutory meetings to be held by the sections and subsections as provided for by the Basic Texts of the Party, the hierarchy is intent on making everyone of them count. So far, many sections have been meeting to draw their roadmaps for the year, bearing in mind that the terrain is not as smooth with several political parties seeking places at the National Assembly and in the various councils. According to Jean Nkuété, in renewing their confidence in Paul Biya, Cameroonians are expecting him to manage the affairs of the state in a manner that would favour the common man. This is thus a call for militants to contribute each in their capacities in accomplishing the tasks set to keep the coals of the party alive, for as the SG said, during the National President’s new mandate, the CPDM ought to be better Paul Biya’s most sure rear guard.
16 janvier 2019

C’est par un déploiement sans pareil et une activité permanente sur le terrain que le Parti entend apporter le soutien le plus sûr du Président en 2019.

07 novembre 2018

Le secrétaire général adjoint du Comité central du Rdpc, le Dr Hamadjoda Adjoudji s’est éteint à l’hôpital américain de Neuilly en France, des suites de maladie.

14 août 2018

C’était au cours d’une réunion organisée par le Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc), le 13 août 2018, au siège du Comité central.