« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

17/09/2018 - 03:40
réactions
réactions

11 octobre 2011

Fai Yengo Francis, gouverneur de la région du Littoral

« Fierté de voter »Je voudrais profiter de cette occasion que vous me donnez pour dire aux populations du Littoral en âge de voter, que je suis fier d’accomplir cet acte. Je n’apprends rien à personne. Nous savons tous qu’un bon citoyen doit éprouver du plaisir à choisir ses dirigeants. Ce choix doit se faire dans le calme, la discipline et en toute responsabilité.

Angélique Touenguéné, membre du bureau de la section RDPC de Wouri I« Plébiscite massif pour son excellence Paul Biya »Je suis très sereine pour l’avenir. J’ai placé ce vote sous le signe de la victoire avec panache de notre candidat. Son passage à Douala est venu booster nos efforts. Ce fut d’ailleurs un moment d’intense émotion et de communion que nous avons partagés avec notre président national, Paul Biya et sa charismatique épouse, madame Chantal Biya. Cela nous a permis de mettre les bouchées doubles lors de la campagne. Son passage réussi dans la capitale économique a galvanisé davantage les militants, les sympathisants du RDPC et même les indécis. Nous avons plus que jamais été sur tous les fronts, insistant sur la proximité. Aucun effort n’a été ménagé pour que nos scrutateurs reçoivent les outils nécessaires en vue d’être efficaces le jour des élections. L’autre fierté résulte du fait que les militants RDPC de Wouri I se sont massivement rendus aux urnes pour plébisciter le président Paul Biya. Nous croyons fortement en sa victoire.
Auguste Mbappe Penda, vice-président de la commission communale de Pouma« Nous sommes optimistes »Les militants RDPC de Pouma se sont massivement rendus aux urnes pour plébisciter notre candidat, son excellence Paul Biya. Nous avons été au four et au moulin pendant la campagne électorale, mettant l’accent sur le porte-à-porte. Même si une élection n’est jamais gagnée d’avance, nous sommes optimistes et pensons fermement à la victoire de notre champion, le président Paul Biya. D’ailleurs, notre problème aujourd’hui à Pouma centre n’est pas de voir seulement notre candidat gagner,  mais de gagner avec brio. 


Articles similaires

21 juin 2017

Since the beginning of the civil unrest in the English speaking regions of the country, hardly has a week run out without incidents of violence or buildings being torched reported.

21 juin 2017

Parents whose children were enrolled in schools in Bamenda fondly called the seat of wisdom during the just ended school year are rethinking their decisions of sending them back come September.

21 juin 2017

The crises in the North West and South West regions which began in November 2016 despite measures taken by government continue to record spillovers. From calls to boycott public activities to open threats to those who don’t respect ghost towns, extremists have moved their game to perpetrating arson, a disturbing trend. Markets, schools, public buildings as well as private properties have been set ablaze by hoodlums who continue playing a cat and mouse game with forces of law and order. Acts of violence on students have been largely condemned, with peace loving citizens expressing their hate for violence in all its forms. L’Action delves into the worrisome situation, painting the current state of affairs while calling for a return to reason. Read on.

22 janvier 2014

The minister of Labour and Social Security has promised sanctions for those of his collaborators who delay the processing of files longer than the stipulated time.

30 octobre 2013

Le premier colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, qui se déroule à Abidjan en Côte d’Ivoire du 29 au 31 octobre 2013, s’articule autour du thème « Mécanismes institutionnels et financiers de mise en œuvre du droit de l’environnement en Afrique dans la perspective du développement durable ».