« Cameroon People's 
Democratic Movement »

26/06/2019 - 22:27
Joseph Charles Doumba
Joseph Charles Doumba
Un baobab est tombé

09 March 2017

L’ancien secrétaire général du Comité central du Rdpc et ancien ministre,  est décédé le 5 mars 2017, à Yaoundé des suites de maladie.

C’est l’un des hommes politiques les plus en vue de ces trois dernières décennies au Cameroun qui a ainsi tiré sa révérence à 81 ans le dimanche 5 mars dernier à Yaoundé, dans la discrétion, comme il toujours a vécu. Terrassé par une maladie qui le rongeait depuis quelques années. C’est une véritable onde de choc qui a traversé le landerneau politique national à l’annonce du décès de celui qui a été le patron administratif du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir, de 1992 à 2007.


Ancien ministre de l’Information et de la Culture, de la Justice, ministre chargé de mission à la présidence de la République et directeur général de la Société de presse et d’éditions du Cameroun, l’administrateur civil principal est nommé secrétaire général du Comité central en novembre 1992 dans un contexte des plus difficiles. Seul contre tous, le Rdpc vient de faire face à une terrible adversité lors des élections législatives et présidentielle organisées la même année au cours desquelles, il a tiré son épingle du jeu in extremis.


Le président national fait donc appel à l’ancien directeur de l’Ecole des cadres de l’Union nationale camerounaise (Unc) et secrétaire à l’Organisation du Rdpc, pour redresser la situation. Fort de sa grande expérience des affaires, le nouveau SG du Comité central va s’atteler à ramener les militants qui ont quitté le navire pour une raison ou pour une autre. Le recrutement de nouveaux militants, le militantisme de proximité et la promotion du débat politique, feront également partie de sa stratégie. Et les résultats ne se feront pas attendre. Dès lors, le Rdpc va

au fil des scrutins, redresser la barre et devenir cette machine à gagner dont le leadership est actuellement incontesté.
En dépit de ces résultats probants, Joseph Charles Doumba prônera toujours l’ouverture vers d’autres formations politiques. « Si vous ne partagez pas ce que vous avez, les autres finiront par vous l’arracher », aimait-il à rappeler aux militants qui ne comprenaient pas toujours bien que le Rdpc soit largement vainqueur des élections, et continue de partager le pouvoir avec des partis politiques qui l’ont challengé par le passé. C’est cette même logique qui sera à l’origine du concept de « démocratie apaisée », qui a contribué à détendre définitivement le climat politique ardu d’alors.


Fidèle parmi les fidèles du Président Paul Biya, Joseph Charles Doumba était un vrai patriote et un homme de conviction. Acceptant même d’être « abattu en plein vol », comme il le disait lui-même, pour son soutien inconditionnel à l’Homme du 6 novembre 1982. L’histoire lui donnera entièrement raison par la suite et il quittera le secrétariat général du Comité central en 2007, laissant derrière lui, une fondation des plus solides et un bilan somme toute élogieux.


C’est cet homme politique de premier plan que de nombreuses hautes personnalités saluent depuis son décès. Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central qui lui a récemment rendu visite, a ouvert le bal des personnalités qui défilent à sa résidece pour réconforter la famille éprouvée et saluer la mémoire de ce véritable baobab de la politique, né en 1936 dans son Mbeten natal, arrondissement de Bélabo, région de l’Est.   
C.M.

Claude Mpogué

Articles similaires

13 March 2019

Ahead of planned CPDM regional seminars, it is difficult not to think of the importance of these trainings meant for militants at a time when their commitment to the party is tested by the current situation.

16 January 2019

Amongst the many things the Cameroon People’s Democratic Movement has on its to-do list, is readying the terrain for the legislative and municipal elections slated to hold this year.

As the ruling party, the CPDM shone by its achievements in 2018, the most glaring being the overwhelming victory of its candidate Paul Biya at the presidential elections. It didn’t take a day’s work for such an outcome. In fact, the Party invested adequate time and resources to galvanise its militants towards a favourable ending. In the congratulatory speech read by Jean Nkuété, Secretary General of the Central Committee when the results of the elections were proclaimed by the Constitutional Council, he acknowledged the unalloyed support of the militants, the commitment to see the goals set by the Party attained as reasons for the victory the Party was recording. It was in this light that he beckoned militants to remain loyal and unswerving in lending their support to the Head of State in his quest to consolidate peace and unity and foster the growth of the nation.
It is in the same spirit that the Party’s hierarchy has begun laying ground work for the twin elections expected this year. The maturity of Cameroonians during the October 7 elections as saluted by many observers is telling of the growing interest the population is showing in this regard. This explains why the CPDM is setting out early on the journey, tending an ear to its militants and meting out advice on the animation of the Party in the grassroots. Cognizant of the stakes this year, the Party is ready as always to cede to Elecam’s call to attain 10million registered voters by massively sensitizing its militants on the field. 
Thanks to the various statutory meetings to be held by the sections and subsections as provided for by the Basic Texts of the Party, the hierarchy is intent on making everyone of them count. So far, many sections have been meeting to draw their roadmaps for the year, bearing in mind that the terrain is not as smooth with several political parties seeking places at the National Assembly and in the various councils. According to Jean Nkuété, in renewing their confidence in Paul Biya, Cameroonians are expecting him to manage the affairs of the state in a manner that would favour the common man. This is thus a call for militants to contribute each in their capacities in accomplishing the tasks set to keep the coals of the party alive, for as the SG said, during the National President’s new mandate, the CPDM ought to be better Paul Biya’s most sure rear guard.
16 January 2019

C’est par un déploiement sans pareil et une activité permanente sur le terrain que le Parti entend apporter le soutien le plus sûr du Président en 2019.

07 November 2018

Le secrétaire général adjoint du Comité central du Rdpc, le Dr Hamadjoda Adjoudji s’est éteint à l’hôpital américain de Neuilly en France, des suites de maladie.

14 August 2018

C’était au cours d’une réunion organisée par le Bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc), le 13 août 2018, au siège du Comité central.