Site Web Officiel du Journal L'Action
Le Parti

Elections internes du parti : La montée en puissance des femmes

A la faveur des dernières opérations de renouvellement des bureaux des organes de base, bon nombre de femmes ont bénéficié de la confiance de la base militante qui les a portées à la tête des sections Rdpc.

Elles sont une douzaine, ces femmes qui, à la suite des joutes électorales tenues au sein du parti, présideront aux destinées des sections Rdpc, pour les cinq prochaines années au Cameroun et à l’étranger. Il s’agit de Marie Angèle Meyanga épse Noah dans la section Rdpc Mefou et Afamba nord-est dont le siège est Afanloum, Christine Adissa épse Ousmanou, dans la section Vina sud 2 à Nganha, Joséphine Solange Anaba Mbarga, dans la section Nyong et So’o Sud-est à Nkolmetet, Hortense Njikeu épse Kamanke,  dans la section Haut-Nkam nord à Bandja, Célestine Ketcha Courtès, dans la section Ndé nord à Bangangté, Véronique Eliane Bikay épse Kome,  dans la section Nyong et Kellé nord à Dibang, Pauline Ngo Mbei épse Biteene dans la section Nyong et Kellé sud à Eséka,  Agnès Maah épse Mbeng,  dans la section Nyong et Kellé centre à Makak et Marie Pascale Mbock Mioumnde, dans la section Nyong et Kellé nord-est 2 à Nguibassal. Au regard de ce qui précède, on note que sur les dix sections que compte le département du Nyong et Kellé, les femmes sont à la tête de quatre d’entre elles. Du côté des sections extérieures, le nombre de femmes présidentes de sections est passé de trois à quatre. Ainsi, on retrouve Patience Tamfu aux Etats-unis, Grace Elone en Grande Bretagne, Christelle Ndongo à France nord et Marie Noëlle She Onana à France sud. Parmi ces femmes, il y en a qui ont été élues pour la première fois et d’autres reconduites à ce poste de présidente de section Rdpc.
Les récentes opérations de renouvellement des bureaux des organes de base au sein du parti, ont donc fait une fleur aux femmes. Elles ont bénéficié de la confiance de la base militante qui a jeté son dévolu sur elles. En effet, ces opérations, à travers les directives de la circulaire du Président national, Paul Biya, et la note d’application du secrétaire général du Comité central, Jean Nkuété ont contribué à porter des femmes à la tête des sections Rdpc. C’est dire qu’elles ont « osé » affronter les hommes et sont sorties victorieuses à l’issue des élections à ce poste stratégique et prestigieux qu’est la présidence de la section Rdpc, jadis exclusivement réservé aux hommes. Cette ascension fulgurante des femmes à la tête des sections Rdpc démontre la détermination de la femme militante du parti à œuvrer aux côtés des hommes pour porter toujours plus haut le flambeau ardent.
Par leur dynamisme, les femmes sont des piliers sur lesquels repose le parti dans son animation et son engagement politiques sur le terrain. Pas seulement du fait de leur nombre, mais aussi du fait de leur dynamisme et des idées nouvelles qu’elles apportent pour que le Rdpc maintienne sa domination sur la scène politique camerounaise. Elle est donc révolue, l’époque où les femmes se limitaient à briguer les postes au niveau des bureaux des sections Ofrdpc. Elles ont décidé de franchir le pas et avec le soutien de la hiérarchie du parti, elles s’en sortent plutôt bien.

Murielle ZANG

Articles liés