« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

22/11/2017 - 20:58
Camerounais et Maliens se neutralisent
Camerounais et Maliens se neutralisent

21 janvier 2015

Les deux pays n’ont pas pu se départager hier à Malabo (1-1). Deuxième sortie du Cameroun samedi prochain face à la Guinée. Un match qui s’annonce déjà décisif.

Les Lions indomptables ont effectué une entrée en demi teinte à la 30 è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can).  Hier à Malabo, ils ont été tenus en échec par les Aigles du Mali sur le score de 1-1 au cours d’un match épique. Le but camerounais a  été marqué par le défenseur Oyongo Bitolo sur une passe décisive de Raoul Cédric Loé. Pour son entrée en matière, l’équipe nationale  a montré de belles dispositions.  Ce qui est de bon augure pour la suite de la compétition.

Mais elle doit présenter un autre visage au cours de ses deux prochaines sorties. La première aura lieu samedi prochain, 24 janvier 2015 face au Syli national de Guinée et la seconde, contre les Eléphants de Côte d’Ivoire. Pour ce faire, les poulains du coach Volker Finke doivent tirer toutes les leçons de ce premier match. Les Camerounais n’ont certes pas perdu mais plusieurs réglages sont nécessaires aussi bien en défense, au milieu de terrain, qu’en attaque. Face aux Guinéens et aux Ivoiriens, ils gagneraient par exemple à faire montre de plus de concentration pour ne donner aucune illusion à leurs adversaires. C’est en jouant en bloc-équipe, en faisant montre d’engagement, que le onze national pourra être à la hauteur de son objectif qu’il s’est fixé : aller le plus loin possible dans cette compétition. Le capitaine Stéphane Mbia Etoundi l’a dit au cours d’une conférence de presse dimanche dernier à Malabo : « On a les mêmes ambitions que lors des qualifications. Tout ce qui nous arrive, ce n’est que du bonus. Il faut savoir que l’équipe du Cameroun est en reconstruction, mais il faut bien se préparer pour cette phase finale qui est très importante pour notre pays et pour nous les joueurs. On est là aussi pour préparer la CAN-2019 qui se déroulera à domicile ».  

Dans l’autre rencontre du groupe, la Guinée a imposé un match nul à la Côte d’Ivoire, l’un des favoris de cette poule. Hervé Renard, le coach ivoirien s’est montré très frustré par ce résultat. «En première période, on aurait mérité de mener au score. On a touché la barre par Gervinho. Mais on leur a donné le premier but sur une erreur de communication en défense. Ensuite, on a poussé mais avec l’exclusion de Gervinho, c’était encore plus dur. Il a fallu réagir et il fallait changer quelque chose tactiquement. Je suis persuadé que même à dix contre onze, on avait les moyens de gagner le match. On est une équipe en reconstruction et la Guinée a été compétitive lors des qualifications, ce n’est donc pas un pays à mésestimer. Notre production a été moyenne mais il reste deux matches pour se qualifier, rien n’est terminé », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse d’après-match. Côté guinéen, Michel Dussuyer s’est également montré déçu : « On est un peu sur la frustration parce qu’on laisse filer le match au moment où on avait le contrôle des événements avec l’exclusion de Gervinho. On se fait rattraper sur une action en plein axe. On n’a pas non plus été très efficaces devant. On n’a pas su enfoncer le clou. Faire match nul contre la Côte d’Ivoire reste un bon résultat. Il faut reconnaître qu’en première période, on a concédé des occasions et on n’est pas malheureux de mener. On a peut-être manqué d’expérience dans la gestion de notre avance ». Tout comme les Camerounais et les Maliens, les Ivoiriens et les Guinéens ont encore deux matches pour se relancer dans cette compétition très engagée.  


Articles similaires

11 mai 2016

C’est après avoir passé 9 ans de mission diplomatique à la tête de l’ambassade du Cameroun en France, qu’il passe le témoin. 

18 juin 2014

L’équipe nationale de football du Cameroun doit impérativement venir à bout des croates cette nuit pour espérer passer au second tour. Malgré quelques incertitudes sur la participation de quelques ténors du groupe.

25 avril 2012

Il y en a marre ! Marre de ces Lions Indomptables qui ont perdu leur
fithing spirit, qui n’arrivent plus à se qualifier pour la moindre
compétition africaine, et qui ne font plus peur à personne. Marre de ce
championnat jeune qui n’arrive pas à décoller depuis plus de dix ans.
Marre de ce championnat d’élite qui ne ressemble plus à rien, n’attire
plus personne dans les stades.

25 avril 2012

Jusqu’où ira le comité citoyen pour le redressement du football
camerounais ? Ce comité peut-il réussir à obtenir le départ de l’équipe
dirigeante de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) ?

31 octobre 2011

Les autorités sportives nationales ont déjà confié à huit techniciens français la sélection nationale. Mais cinq n’ont pas été à la hauteur des espoirs placés en eux.

La Campagne Electorale

Spécial 20 Ans de L'Action

Unes du Journal L'Action

L'ACTION 817
L'Action 1026
L'Action 1121
L'Action 008
L'Action 917

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!