« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/05/2018 - 17:57
La modernisation se poursuit
La modernisation se poursuit

01 juin 2016

La nomination des membres des délégations départementales permanentes s’inscrit dans la nouvelle dynamique, impulsée par les résolutions du 3eme congrès ordinaire des 15 et 16 septembre 2011. 

Le texte nominatif signé le 19 mai 2016 par le président national du Rdpc, responsabilise 58 chefs de délégations permanentes, pour assurer la supervision et l’encadrement des activités des organes de base.

Pour mieux assumer leurs fonctions, ces délégués permanents du parti sont accompagnés des membres et des chargés de mission. Cette nomination intervient après la décision du 9 décembre 2015, portant également nomination des membres des délégations permanentes régionales du Comité central. Dix (10) délégués régionaux au total, répartis dans les dix régions que compte notre pays. C’est le 11septembre 2014 que Paul Biya, président national du Rdpc, a créé ces délégations régionales et départementales. Les responsables à l’échelle de la région, ont été nommés au lendemain de l’opération réussie, de renouvellement des bureaux des organes de base.

 L’académie du parti récemment créée s’inscrit également dans cette logique. En avril 2015, elle voit le jour, en remplacement de l’école des cadres qui ne répondait plus aux exigences de l’heure. Placée sous l’autorité du secrétaire général du Comité central, et rattachée au Secrétariat à la formation politique et à la prospective, l’Académie du Rdpc est une structure de formation politique. Elle a également pour vocation de renforcer les capacités des élus.

Toutes ces réformes, font partie de la résolution n°1 relative à la vie et l’avenir du parti, adoptées le 16 septembre 2011 dans le cadre du 3eme congrès ordinaire. L’objectif étant de moderniser le parti, de renforcer son fonctionnent, et de l’adapter au nouvel environnement de compétitions démocratiques, libres et transparentes. À cet effet, il s’agira de maintenir le Rdpc au firmament de la citadelle politique camerounaise et de consolider sa place de parti leader et citoyen, toujours à l’écoute des populations.


Articles similaires

10 octobre 2011

« Nous avons fait la campagne pour des élections libres »

10 octobre 2011

René Sadi, Sg Comité central du Rdpc

« Nous avons toutes les raisons d’être confiants »C’est un sentiment de satisfaction générale, d’abord parce que j’ai vu le président très détendu, serein et confiant. Et je pense aussi que l’ambiance qu’il a trouvée est une ambiance significative, forte. Tout ceci indique que le président est en phase avec son peuple, en phase avec ses militants. Ceci est de bonne augure pour les années qui viennent. C’est un candidat du peuple qui a reçu l’appel du peuple et il y a répondu favorablement.  Je pense que nous secrétaire général du parti et militants du parti,  nous avons toutes les raisons d’être confiants. Que le peuple camerounais dans sa très grande majorité, décidera de renouveler sa confiance au président Biya. Je suis habitué à voir le président être envahi par son peuple, aller vers son peuple, prendre des bains de foule, c’est d’avantage pour ceux qui ont une certaine propension à remettre en question cette légitimité qui est évidente. A ce stade, on peut dire que le jeu se passe bien. Elecam est un organisme qui entreprend une opération d’une telle envergure, je pense qu’il faut tirer son chapeau à Elecam, jusqu’à présent, les informations ne sont pas défavorables, elles sont plutôt favorables. Il y a tout lieu de penser que le scrutin va se dérouler dans de bonnes conditions. 
Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement CUY« Le peuple a concrétisé ce qu’il avait demandé »C’est un sentiment de satisfaction, vous avez pu voir la liesse des populations qui ont accueilli le président. Vous avez vu que le peuple a concrétisé ce qu’il a demandé. Donc je crois que les choses sont appelées à bien se passer. Je suis sûr et certain que la confiance y était.
Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des petites et moyennes entreprises«Le taux de participation est satisfaisant »C’est un président tout en confiance, en communion avec son peuple, il est sorti sous les acclamations. C’est donc un sentiment de satisfaction. En ce qui concerne le vote, je pense que tout ce que les médias ont fait comme travail avant le scrutin, payé.  Je sors d’un quartier populaire où on a 13 bureaux de vote dans une même école et il y en a deux comme cela. Je n’ai pas laissé le moindre désordre là-bas avant de venir accueillir le président. Je pense que les résultats de ce scrutin devraient être fiables. Si ça se passe comme ça dans les grandes métropoles, ce n’est pas dans les villages où il n’y a pas foule qu’il y aura du désordre. A  Manguiers, Nlongkak, tous les bureaux ont des longues files devant eux. Le taux de fréquentions des bureaux de vote est satisfaisant.
Willy Alaga, militant Rdpc diaspora« Je suis un témoin vivant de cette élection »Alors que j’étais de passage ici il y a quelques mois, je me suis inscrit sur les listes électorales. J’ai parcouru les bureaux de vote, j’ai pu me rendre compte par moi-même qu’il y avait une grande mobilisation, les gens se sont exprimé, alors que samedi soir on m’a appelé de la France pour me demander de faire attention parce qu’il y a le couvre-feu, personne ne doit sortir. Moi j’ai pu circuler dans Yaoundé librement et j’ai constaté qu’il n’en était rien. Je suis un témoin vivant et qui n’arrête pas de dire  à certains de nos compatriotes qui sont à l’étranger que s’ils aiment vraiment leur pays, qu’ils fassent l’effort de   se renseigner par eux-mêmes soit en venant vivre soit en y venant régulièrement.  Pour le vote du président, je pense qu’il y a une continuité. C’était le meilleur candidat et c’est normal qu’il gagne. 

10 octobre 2011

Le président de la République, candidat du RDPC, et son épouse ont voté hier à Yaoundé en citoyens ordinaires. Dans un bureau de vote de l’école publique de Bastos, pris d’assaut par de nombreux journalistes et observateurs.

05 octobre 2011

L‘arrivée de l’intégralité du matériel électoral- les urnes sont attendues au courant de la semaine, a fini par rassurer tout le monde.  A Paris, le vote se fera dans l’objectivité, la paix et la sérénité.

05 octobre 2011

Le président candidat et son épouse Chantal Biya, sont venus renouveler le contrat de confiance qui les lie aux populations de l’Extrême-Nord où le président Paul Biya a toujours réalisé d’excellents résultats électoraux.

Le Site Web de la Campagne

Unes du Journal L'Action

L'ACTION 782
L'ACTION n° 730
L'Action 1029
L'ACTION 845
L'Action 974

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!