« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

14/12/2018 - 07:38
Agriculture : Le temps de la relance - Les principales étapes de l’opération :
Les principales étapes de l’opération
Les principales étapes de l’opération -
Serge Williams Fotso

Le 27 juillet 2015, le Président national, Paul Biya a signé une circulaire portant renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc et de ses organisations spécialisées. lus minutieuse (voir texte ci-contre).

Le 12 août, c’était au tour du secrétaire général du Comité central, Jean Nkuété, de commettre une note fixant les modalités d’application de ladite circulaire. Lesdites démarches sont les premières d’un long processus sensé s’achever le 10 décembre 2015. Avant le jour du scrutin proprement dit, trois principales étapes marquent le déroulement de ces opérations. 


1/ La publication des textes

Il s’agit premièrement des textes organiques. En dehors des dispositions des textes de base du Rdpc, la plus haute hiérarchie du parti a jugé opportun de publier une circulaire relative à l’opération, appuyée par une note d’application. Celles-ci seront suivie de la mise sur pied des structures électorales devant encadrer l’opération. Il s’agit notamment de la Commission centrale de supervision (CCS) qui assurera la supervision générale des opérations à l’intérieur et à l’étranger ; la commission régionale de suivi (CRS) qui veille au bon déroulement des opérations dans la région ; la commission départementale de coordination (CDC) qui fait de même au niveau du département ; la commission électorale de section (CES) qui, comme son nom l’indique, veille au niveau de la Section ; le comite local de renouvellement (CLR) qui assure la conduite des opérations dans les Cellules et les Comités de Base ; et la commission de renouvellement a l’étranger (CRE), qui elle assure la conduite des opérations de renouvellement des Bureaux des Cellules, des sous-sections et des sections à l’étranger. Depuis la signature de ces textes, l’heure est donc à la composition de ces structures électorales. Pendant ce temps, sur le terrain, les responsables s’activent pour assurer un bon déroulement des opérations. 


2/ Validation du sommier politique 

La note du Secrétaire général est claire à ce sujet : « préalablement aux opérations électorales proprement dites, il est procédé impérativement à la validation du sommier politique ».  Il s’agit concrètement de mettre cette période à profit pour actualiser le sommier politique dans chaque section. A commencer par les cellules, les comités de base et enfin les sous-sections, en accord avec les dispositions statutaires pertinentes  des textes de base du Parti. En clair, la validation du sommier politique s’effectue à partir des cellules. « Elle tient compte des spécificités locales (distances et adversité politique notamment) et elle aboutit à la suppression des organes de Base fictifs. Les limites  territoriales de  chaque organe  de Base sont clairement définies », prescrit le note du Sg.


3/ Etablissement des listes électorales

Une fois la mise à jour du sommier politique achevée, suit l’inscription sur les listes des électeurs. Celles-ci sont établies par organe, au niveau de la cellule, sur la base du fichier actualisé des militants constitué lors de l’opération spéciale de placement des cartes et après. Chaque militant est donc inscrit sur une liste électorale sur présentation de ses cartes d’adhésion et de cotisation dument signées par un président ou un trésorier de comité de Base, en vertu des dispositions de l’article 8 des Statuts. Ce n’est qu’après ces étapes que l’on pourra s’engager sereinement vers les opérations électorales proprement dites. Sans perdre de vue qu’au sein des sections nouvellement créées, l’opération se doit d’être encore p