« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

17/05/2018 - 17:14
Préparatifs de la Can 2019
Préparatifs de la Can 2019
La Caf séduite

24 janvier 2018

Les deux équipes conduites par l’Egyptien Ismail Wally, semblent satisfaites de la tournée d’inspection effectuée sur les sites devant abriter les rencontres de la prochaine Coupe d’Afrique des nations.

La mission d’inspection envoyée par la Confédération africaine de football (Caf) en terre camerounaise se dit satisfaite de l’état d’avancement des travaux dans l’ensemble des villes de Garoua, Douala, Yaoundé, Bafoussam et Limbé.Au terme de cette visite de travail, le chef de cette délégation a déclaré : « Nous avons fait le tour de toutes les infrastructures et nous avons noté que le Cameroun fait des efforts pour tenir ce rendez-vous continental. Nous sommes là pour vous donner des conseils et faire des observations afin que la Can Total 2019 au Cameroun soit un succès. Nous sommes là pour que nous travaillons tous ensemble afin d’organiser une compétition de haut niveau qui tienne son rang de troisième compétition de football au niveau mondial », avait déclaré l’expert égyptien.La satisfaction des inspecteurs de  la Caf tient entre autres des explications fournies par les entreprises commises aux différentes tâches, avec quelques conseils et recommandations, aux allures d’instructions. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre l’invite à accélérer le rythme des travaux, compte tenu du nouveau cahier des charges imposé au pays de Paul Biya. On peut citer entre autres : le centre technique de Cotonsport à Garoua, les tribunes et les terrassements sont presque terminés. La fondation est en cours alors que l’infirmerie, le poste de police et le restaurant sont réalisés à plus de 80%». Lesdits travaux portent sur le déménagement, la démolition et le terrassement. En ce qui concerne le stade Roumdé Adjia, principal théâtre de l’évènement, les travaux de démolition en vue de sa réhabilitation sont avancés à près de 80%. En plus du stade Omnisports de Japoma, qui, lancé en juin 2016, connait déjà une évolution remarquable, les stades Mbappè Leppé, Bonamoussadi et Omnisports de Douala ont présenté un plateau sensiblement inquiétant, mais qui s’explique par une pluviométrie qui a duré plus longtemps que prévu. Mais les infrastructures seront prêtes à temps, rassurent les entreprises adjudicataires.

 
Santé, hébergement, transport, sécurité, et autresTout comme pour les infrastructures sportives, principal point d’attraction, les comités de site ont présenté les infrastructures hôtelières et hospitalières, les perspectives sécuritaires,  et les dispositions de mobilité déjà envisagées pour garantir le transport des délégations et assurer une bonne fluidité de la circulation avant, pendant et après la compétition. Tout ceci répondant aux normes recommandées par la Caf. Entre autres, l’Hôtel Sawa, Starland hotel, hôtel Résidence la Falaise d’Akwa, hôtel Akwa Palace,  et l’hôtel Pullman. L’hôtel de la Benoué présente un taux de réalisation des travaux avoisinant les 10%. Tout comme ceux de Yaoundé, Limbé et Buéa, qui avaient déjà été mis au point pour la Can 2016, il n’y a presqu’aucun souci à se faire.  La mission commise par la Confédération africaine de football a tout fait pour se montrer de bonne foi. Loin des suspicions d’une volonté de peindre uniquement le côté obscur des sites à visiter, elle a indiqué être là pour aider le Cameroun à réussir l’organisation de cet important événement sportif.« La Coupe d’Afrique des nations de football est la plus grande compétition sportive en Afrique. C’est la troisième plus grande compétition au monde. Je peux vous garantir que tous les yeux des personnes qui aiment le football seront tournés vers vous en 2019. Nous sommes sûrs et certains qu’avec votre présence, votre travail, cette Can connaîtra un grand succès. Nous sommes là pour vous faire des observations », a indiqué Ismail Wally, chef de mission de la Caf au cours des différentes séances de travail qu’il a eures  avec les responsables des  comités de site et autres responsables des services du Premier ministre. 

 


Yaoundé, la pupilleL’émerveillement de la mission a connu un pic dès l’entame de la visite. En effet, contrairement aux informations faisant état des lourdes lenteurs sur les chantiers, c’est un stade omnisports relooké, dépassant les normes exigibles par la Caf que les experts ont découvert, non sans satisfecit. Toutes les commodités ayant répondu aux attentes. De même que les stades d’entraînement (les annexes 1 et 2), le stade militaire, etc. Le stade Paul Biya d’Olembé qu’on annonçait « sera jamais prêt », a reçu les premières implantations des préfabriqués, débarqués quelques semaines plus tôt par conteneurs entiers. Au point que le taux d’exécution des travaux est estimé à près de 63%.  Toutes les fondations étant achevées. Ce qui a fait dire au Minsep qu’il sera livré en fin 2018. Assurance confirmée par la société italienne Piccini. Quant aux hôtels et les autres infrastructures, le Cameroun est sur la bonne voie, a déclaré la mission. 

William Monayong


Articles similaires

11 mai 2016

C’est après avoir passé 9 ans de mission diplomatique à la tête de l’ambassade du Cameroun en France, qu’il passe le témoin. 

21 janvier 2015

Les deux pays n’ont pas pu se départager hier à Malabo (1-1). Deuxième sortie du Cameroun samedi prochain face à la Guinée. Un match qui s’annonce déjà décisif.

18 juin 2014

L’équipe nationale de football du Cameroun doit impérativement venir à bout des croates cette nuit pour espérer passer au second tour. Malgré quelques incertitudes sur la participation de quelques ténors du groupe.

25 avril 2012

Il y en a marre ! Marre de ces Lions Indomptables qui ont perdu leur
fithing spirit, qui n’arrivent plus à se qualifier pour la moindre
compétition africaine, et qui ne font plus peur à personne. Marre de ce
championnat jeune qui n’arrive pas à décoller depuis plus de dix ans.
Marre de ce championnat d’élite qui ne ressemble plus à rien, n’attire
plus personne dans les stades.

25 avril 2012

Jusqu’où ira le comité citoyen pour le redressement du football
camerounais ? Ce comité peut-il réussir à obtenir le départ de l’équipe
dirigeante de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) ?

Le Site Web de la Campagne

Unes du Journal L'Action

L'Action 991
L'Action 1006
L'Action 008
L'ACTION n° 778
L'Action 1155

Abonnement Journal L'Action

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!