« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

19/07/2019 - 12:04
Vœux de nouvel an
Vœux de nouvel an
Le Cameroun est debout

10 janvier 2018

C’est le constat fait lors de la double cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat par les membres du corps diplomatique et les corps constitués nationaux, le 04 janvier dernier au palais de l’Unité de Yaoundé.

C’est dans un décor de rêve que le chef de l’Etat, ¨Paul Biya, a reçu les voeux en ce début d’année 2018. Les 31 délégations présentes le 04 janvier au palais de l’Unité ont en effet eu droit aux impressionnants jets d’eau de cet édifice, au tapis rouge, un service haut de gamme et à d’autres décorations et commodités d’usage qui ont rendu inoubliable leur séjour dans ce symbole fort de l’Etat du Cameroun. Un grand moment de communion qui traduit la solidité des institutions de la République, la popularité et l’estime dont jouit celui qui les incarne au Cameroun. L’exactitude étant la politesse des rois, c’est à 11 heures pile que le président de la République a fait son entrée au salon des ambassadeurs pour recevoir les vœux du corps diplomatique accrédité à Yaoundé. Patrick Biffot, l’ambassadeur du Gabon au Cameroun et doyen du corps diplomatique a dans son discours, relevé le rôle majeur que joue le leader camerounais pour la préservation de la paix dans le monde et pour l’épanouissement socio-économique des pays de la Cemac. Se référant ainsi au sommet sur la situation économique de la sous-région, organisé à Yaoundé le 23 décembre 2016 à l’initiative du Président Biya en présence des bailleurs de fonds. 

 

En réponse, le chef de l’Etat a, face aux représentants des pays amis du Cameroun et des organisations internationales présentes au Cameroun, appelé à plus d’humanisme et de solidarité dans le monde. « La hausse des inégalités favorise la montée du populisme et du nationalisme », a-t-il déclaré en clôturant cette première partie marquée par la solennité.

 

C’est dans une ferveur indescriptible que le chef de l’Etat a ensuite retrouvé les corps constitués nationaux dans la salle des banquets. C’est le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji qui aura l’honneur d’ouvrir le bal de cette deuxième partie, de la cérémonie. Au total, 81 délégations venues serrer la main de Paul Biya et lui souhaiter leurs vœux les meilleurs à lui-même et à sa famille en cette année charnière au cours de laquelle le Cameroun doit relever de nombreux défis, pour continuer à rester debout et poursuivre sa marche vers la prospérité et le développement. Des citoyens jaloux de la souveraineté de leur pays et qui entendent écrire eux-mêmes l’histoire de leur pays. Sans aucune ingérence ni paternalisme.  Ce moment majestueux de retrouvailles entre le chef de l’Etat et ses compatriotes de différentes catégories socio professionnelles, s’est transformé en un acte de soutien majeur ; toutes ces personnalités ayant tenu à assurer le chef de l’Etat de leur soutien inconditionnel et de leur engagement à l’accompagner dans tous ses combats actuels et futurs, pour la préservation de la paix, l’unité nationale, pour le développement socio-économique du Cameroun et pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Fort de ce soutien quasi national, Paul Biya peut sereinement entamer l’année 2018. Une année électorale qui devra consolider le système démocratique camerounais par le biais de scrutins libres et transparents. Comme il l’a par ailleurs annoncé, il ne ménagera aucun effort pour que la paix et la stabilité reviennent au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. La reprise économique annoncée devra aussi permettre de rééquilibrer la situation économique du pays pour un meilleur développement du Cameroun. Un pays qui est debout et entend le demeurer.         

Claude Mpogué

Articles similaires

19 juin 2019

State of affairs in the country is a pointer that government could push the mandate of these elected officials again.

19 juin 2019

Une semaine après, le titre du journal Le jour sur la « traque au faciès » dont les militants du MRC auraient été victimes continue de faire des vagues au sein de l’opinion.

06 juin 2019

Tout porte à croire que la concertation tant attendue aura lieu dans les prochaines semaines. Tous les sujets d’intérêt national y seront abordés.

20 février 2019

Ce que le magazine  panafricain appelle pompeusement « enquête » sur la Première dame du Cameroun n’est, en réalité que manipulation, désinformation, diffamation, dénigrement et chantage sur fond de règlement de comptes politiques. 

12 décembre 2018

The ruling party has a supporting role to play in helping the Committee meet its assigned mission.